Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Tchad : formation des militaires au droit international humanitaire avant leur déploiement au Mali

31-10-2013 Communiqué de presse 13/182

N’Djamena (CICR) - Plus d’un millier de militaires tchadiens viennent d’achever une formation en droit international humanitaire (DIH) organisée par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en coopération avec l’armée tchadienne, dans le cadre de leur préparation au déploiement dans des opérations de maintien de la paix. Le DIH est un ensemble de règles qui, pour des raisons humanitaires, cherchent à limiter les effets des conflits armés, en protégeant les personnes qui ne participent pas ou plus aux combats et en restreignant les moyens et les méthodes de guerre.

Pendant cinq jours, du 21 au 25 octobre, des officiers, sous-officiers et soldats réunis au centre d’instruction de la Loumia se sont familiarisés avec les notions de base du DIH et avec les règles d'engagement applicables aux forces armées dans les opérations de maintien de la paix. Certains d’entre eux seront déployés au Mali où ils intégreront les forces de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), alors que d’autres iront en Centrafrique dans le cadre de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA) sous l’égide de l’Union africaine.

« Les participants ont été sensibilisés aux conséquences humanitaires découlant des opérations militaires qu’ils auront à mener sur terrain. Des sujets aussi importants que la protection des civils dans les conflits armés ont pu être abordés », a déclaré Linh Schroeder, cheffe de délégation du CICR au Tchad. « L’exemple du Mali, où le CICR est présent depuis de nombreuses années, a permis d’illustrer le rôle d’une organisation humanitaire comme le CICR dans l’assistance aux populations touchées par le conflit. »

L’organisation de ces séances a été possible grâce à une bonne coopération avec le ministère de la Défense et l’Armée nationale tchadienne. « Nous sommes prêts à poursuivre cette coopération dans le cadre du déploiement futur de contingents tchadiens dans la sous-région », a ajouté Mme Schroeder.

En outre, le CICR poursuit sa collaboration avec les responsables des forces armées et de sécurité du Tchad à l’intégration du droit dans la formation et la sensibilisation de leurs troupes. Dans ce cadre, deux séances de travail de haut niveau ont été organisées les 28 et 29 octobre, avec les officiers de l’Etat-major et du Groupement des écoles militaires interarmées (GEMIA) afin de redynamiser la formation et la sensibilisation des militaires au DIH.
 

Informations complémentaires :  
Ananie K. Kashironge, CICR N'Djamena, tél. : +235 66 20 10 05
Sitara Jabeen, CICR Genève, tél. : +41 22 730 24 78 ou +41 79 536 92 31 (en anglais seulement)