Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Yémen : le CICR appelle à l’instauration immédiate d’un cessez-le-feu humanitaire à Dammaj

01-11-2013 Communiqué de presse 13/185

Sanaa/Genève (CICR) – Le Comité international de la Croix-Rouge est extrêmement préoccupé par les informations faisant état de victimes civiles suite à l’escalade des combats à Dammaj, dans le nord du Yémen. Le CICR appelle toutes les parties à observer un cessez-le-feu immédiat. Cela permettra l’évacuation sans délai des blessés et l’acheminement de l'assistance médicale qui fait cruellement défaut.

« Dès que les combats ont éclaté, nous avons contacté toutes les parties concernées et demandé à avoir accès pour prodiguer des soins médicaux et évacuer les blessés », déclare Cedric Schweizer, chef de la délégation du CICR à Sanaa. « Cependant, depuis la semaine dernière, les affrontements persistants nous empêchent d’atteindre les personnes qui ont besoin de toute urgence de notre aide. Chaque minute perdue à attendre de pouvoir entrer à Dammaj et dans les environs risque d’être une vie perdue. Nous appelons à un accord de cessez-le-feu immédiat et solide, qui permettrait à nos collègues d’évacuer les blessés et de prodiguer des soins vitaux», précise-t-il.

Le CICR, qui est présent au Yémen depuis 1962, appelle toutes les parties impliquées dans les violences à respecter la vie humaine, l'intégrité physique et la dignité de tous. Les blessés doivent recevoir les soins médicaux dont ils ont besoin et les installations sanitaires doivent être respectées et épargnées.  

Informations complémentaires :
Marie Claire Feghali, CICR Sanaa (arabe, anglais, français), tél. : + 967 73 607 19 67
Adnan Hizam, CICR Sanaa (arabe), tél. : + 967 733 721 659
Dibeh Fakhr, CICR Genève, tél. : 41 22 730 37 23 ou +41 79 447 37 26