Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Alberto Cairo reçoit la médaille Henry Dunant pour son action en faveur des handicapés en Afghanistan

17-11-2013 Communiqué de presse 13/198

Sydney/Kaboul/Genève (CICR) – Alberto Cairo, chef du programme de réadaptation physique du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en Afghanistan, a reçu aujourd'hui la médaille Henry Dunant, la plus haute distinction du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, destinée à reconnaître des services exceptionnels à la cause humanitaire, accomplis par ses membres. Ce prix est décerné à M. Cairo en signe de reconnaissance des programmes qu'il a mis en place, et qui répondent non seulement aux besoins en réadaptation physique des personnes handicapées, mais qui visent aussi à promouvoir leur égalité des chances et leur permettre de vivre dans la dignité.

 

M. Cairo est l'un des rares collaborateurs du CICR à recevoir cette distinction, qui lui est attribuée pour ses 22 années de dévouement exceptionnel en Afghanistan. Avocat de profession, il est devenu physiothérapeute, a rejoint en 1990 le CICR et a été affecté à l’hôpital chirurgical pour blessés de guerre à Kaboul. Il gère en Afghanistan les sept centres orthopédiques, qui offrent aux personnes handicapées des possibilités de réadaptation physique, et les aident à retrouver une place dans la société.

« En 1992, j'ai rencontré par hasard un homme qui a changé ma vie, et celle de beaucoup d'autres », déclare M. Cairo, se remémorant comment est née sa vocation d'aider les Afghans handicapés. « Mahmood, un homme ayant perdu un bras et ses jambes, était dans son fauteuil roulant au milieu de la route, avec son petit enfant effrayé, et tous deux essayaient désespérément de s'éloigner d’une explosion qui venait de se produire. »

« Je n’ai pas pu résister à l’envie d’inviter Mahmood dans notre centre de Kaboul, alors fermé en raison des combats. Son traitement avait réussi, Mahmood pouvait de nouveau se tenir debout, mais il avait toujours l'air très perturbé. C’est que peut-être plus encore que de ses jambes et de son bras, il avait besoin d'un emploi. Il se qualifiait lui-même de ‘loque humaine’, et voulait désespérément recouvrer sa dignité. Je lui ai demandé en hâte d’assembler en l’espace d’une semaine des membres artificiels. Animé d’une immense passion pour son travail, il est devenu, étonnamment, le travailleur le plus rapide de la ligne de production. Il avait quelque chose à se prouver, et il a retrouvé sa dignité. »

Mahmood était la preuve vivante du changement que la réadaptation physique et l'indépendance financière peuvent apporter à une personne handicapée. Le centre a rouvert ses portes, et le CICR a adopté une politique de discrimination positive dans tous les centres d'appareillage orthopédique en Afghanistan qui emploient uniquement des personnes handicapées ayant été soignées dans les centres, afin de prouver qu’elles peuvent se réinsérer totalement dans la société après leur réadaptation physique. Plus de 80 000 personnes sont traitées dans les centres chaque année.

« Aujourd'hui, nos physiothérapeutes se déplacent auprès des personnes qui ont besoin de traitement, mais qui ne peuvent pas se rendre dans un centre », précise M. Cairo. « D’autres, comme Mahmood, maintiennent ce dynamisme. Ils insufflent leur force aux nouveaux patients, et font preuve d’un dévouement incroyable. Grâce à leur action, il n’y a plus de ‘loque humaine’. J'aimerais que d'autres pays adoptent une politique similaire ».
Le prix a été décerné par la Commission permanente de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, lors du Conseil des Délégués à Sydney, en Australie, où les 189 Sociétés nationales, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, et le CICR sont réunis pour débattre des défis humanitaires et de développement les plus pressants, ainsi que des priorités futures.
La médaille Henry Dunant a été créée en 1963, à l’occasion du 100e anniversaire de la naissance du Mouvement.

Informations complémentaires :
Anastasia Isyuk, CICR Genève, tél. : +41 22 730 30 23 ou +41 79 251 93 02
Ewan Watson, CICR Genève, (actuellement à Sydney) +41 79 244 64 70