Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Philippines : les survivants du typhon Haiyan ont besoin d’un soutien accru

06-12-2013 Communiqué de presse 13/219

Manille/Genève – Un mois après le passage du typhon Haiyan qui a frappé les Philippines, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge lance un appel aux donateurs pour qu’ils s’engagent davantage en vue de pouvoir couvrir les besoins de relèvement sur le long terme des communautés sinistrées.

Sur le site de distribution d'aide de Guiuan, des bénévoles de la Croix-Rouge déchargent des colis d'articles ménagers. CICR / B. Goris
 

« Si l’on compare le typhon Haiyan au tsunami de 2004, le nombre de morts est beaucoup plus faible ; par contre celui des personnes touchées est presque cinq fois plus élevé », explique Bernd Schell, représentant de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix -Rouge et du Croissant-Rouge (Fédération internationale) aux Philippines. « Nous prévoyons d’aider les communautés à reconstruire leur vie au cours des trois ou quatre prochaines années, ce qui nécessitera des ressources considérables et un soutien continu des donateurs. »

Globalement, les revenus de plus de cinq millions de personnes ont été perturbés ou anéantis à la suite du passage du typhon Haiyan, et on estime à quelque 2,4 millions le nombre de personnes ayant besoin de secours alimentaires. Dans les zones sinistrées de Cebu, Panay, Leyte et Samar, l'aide alimentaire de la Croix-Rouge est parvenue à ce jour à plus de 440 000 personnes, et plus de 500 000 personnes ont eu accès à de l'eau potable.

 

Guiuan: une jeune femme quitte un lieu de distribution d'aide après avoir reçu des articles ménagers essentiels. Plusieurs centres d'hébergement d'urgence pour les personnes déplacées suite au typhon se trouvent à Guiuan. 

Guiuan: une jeune femme quitte un lieu de distribution d'aide après avoir reçu des articles ménagers essentiels. Plusieurs centres d'hébergement d'urgence pour les personnes déplacées suite au typhon se trouvent à Guiuan.
© CICR / B. Goris

« La générosité manifestée au lendemain de Haiyan nous a permis de fournir des vivres, de l'eau et des soins de santé aux personnes qui ont encore cruellement besoin d'une aide vitale », explique Alain Aeschlimann, chef des opérations du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour la région. « Nous concentrerons nos efforts de relèvement sur les communautés sinistrées difficiles à atteindre et situées dans des régions déjà touchées par le conflit armé. »

Alors que les opérations de secours se poursuivent, les partenaires de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge s’attachent à mettre en place les programmes de relèvement rapide afin de renforcer la résilience sur le long terme des communautés frappées par le typhon, d’aider les familles à reconstruire des habitations plus solides et plus sûres, de relancer les économies locales par des subventions en espèces et des projets « argent contre travail », de continuer à soutenir les services de santé locaux qui offrent des soins curatifs et préventifs, et de reconstruire des structures de santé vitales.

Les équipes de la Fédération internationale et du CICR s'emploient à soutenir la Croix-Rouge philippine, qui a mobilisé plus d’un millier de volontaires lors du lancement de son opération de secours d'urgence immédiatement après le passage du typhon. Depuis lors, la Croix-Rouge philippine a distribué des vivres et des secours essentiels, acheminé de l’eau potable et prodigué des soins de santé ; elle a également contribué à la recherche des personnes disparues, à l'extraction des corps, à l’enlèvement des décombres et au soutien psychosocial prodigué aux communautés touchées.

« Plus de quatre millions de personnes ont été déplacées », dit Gwendolyn Pang, secrétaire générale de la Croix-Rouge philippine. « Elles ont besoin de savoir qu'elles auront une habitation sûre où retourner vivre, des moyens de subsistance qui les aideront à reconstruire leur vie, et qu'elles ne seront pas oubliées. »
 

Informations complémentaires :

Aux Philippines :

  • Gwendolyn Pang, secrétaire générale de la Croix-Rouge philippine, tél. : +63 920 952 72 68
  • Tacloban : Patrick Fuller, Fédération internationale, tél. :+63 928 904 71 15, patrick.fuller@ifrc.org, Twitter :@pat_fuller
  • Cebu : Nichola Jones, Fédération internationale, tél. :+63 920 222 24 65, NJones@redcross.org.uk, Twitter : @nicjones81
  • Manille : Cecilia Goin, CICR, tél. :+63 999 887 09 69, cgoin@icrc.org

À Genève :

  • Benoit Matsha-Carpentier, Fédération internationale, tél. :+41 79 213 24 13 benoit.carpentier@ifrc.org, Twitter : @BenoistC
  • Ewan Watson, CICR, tél. :+41 22 730 33 45 ou +41 79 244 64 70, ewatson@icrc.org, Twitter : @EWatsonICRC