Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

République démocratique du Congo : les populations civiles en danger

29-08-2013 Communiqué de presse 13/145

Genève/Kinshasa (CICR) – Le CICR est vivement préoccupé par les tirs d’obus qui ont touché des zones habitées de Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), ainsi que la localité frontalière de Gyseni au Rwanda.

Les affrontements se poursuivent également dans d’autres territoires du Nord-Kivu, en particulier dans ceux de Nyiragongo et de Rutshuru.

« Il est inacceptable que des zones densément peuplées soient touchées par des obus.  Nous rappelons à toutes les parties en présence que le droit international humanitaire interdit les attaques qui ne sont pas dirigées contre un objectif militaire déterminé et que la population civile et les biens de caractère civil doivent être protégés », déclare Rachel Bernhard, chef de la sous-délégation du CICR à Goma.

Les parties au conflit doivent en tout temps faire la distinction entre la population civile et les membres des forces et des groupes armés. Toute personne hors de combat ou ne participant pas directement aux hostilités doit être respectée et protégée. Les malades et les blessés, civils ou militaires, doivent être recueillis, sans distinction aucune, et recevoir les soins médicaux qu’exige leur état. L’intégrité physique et la dignité des personnes privées de liberté doivent être respectées.

« Nous poursuivons notre dialogue avec toutes les parties au conflit pour leur rappeler les obligations qui leur incombent de respecter le droit international humanitaire et de prendre toutes les mesures et précautions nécessaires pour protéger les populations civiles », ajoute Mme Bernhard.

L’équipe chirurgicale du CICR travaille en collaboration avec le personnel congolais de l’hôpital Ndosho de Goma. Une assistance médicale (médicaments, pansements, substituts de plasma, matériel de suture) a été fournie à l’hôpital militaire Katindo de Goma. Les équipes du CICR à l’extérieur de la ville continuent d’acheminer de l’eau et des vivres à des communautés plus isolées touchées par les conflits, notamment dans le territoire du Masisi.

Informations complémentaires :
Annick Bouvier, CICR Kinshasa, tél. : +243 81 700 85 36
Thomas Glass, CICR Goma, tél. : +243 81 700 77 86
David-Pierre Marquet, CICR Genève, tél. : +41 22 730 2502 ou +41 79 536 9248