Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Soudan du Sud : le président du CICR appelle à un engagement plus soutenu des donateurs

08-01-2014 Communiqué de presse

Genève / Juba (CICR) – Le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Peter Maurer, vient d’achever une visite de trois jours au Soudan du Sud. Sur place, il s’est entretenu avec des représentants du gouvernement et a rencontré des déplacés internes, des volontaires de la Croix-Rouge du Soudan du Sud et des collaborateurs du CICR à l’œuvre dans différentes régions du pays.


6 janvier 2014. Dans un hôpital de Juba, Peter Maurer, président du CICR, s’entretient avec des personnes affectées par les combats.


 

« Le Soudan du Sud fait face à une crise majeure, qui vient aggraver une situation qui était déjà difficile, a indiqué le président du CICR. Il ne fait pas de doute que les besoins sont considérables, bien que leur véritable ampleur soit encore inconnue. »

M. Maurer a réaffirmé la volonté du CICR de répondre aux besoins humanitaires au Soudan du Sud. « En dépit d’un environnement peu propice, nous étudions toutes les possibilités de venir en aide aux personnes qui en ont besoin. Le CICR poursuivra son action au Soudan du Sud et renforcera ses activités, si nécessaire », a-t-il précisé. Après avoir discuté avec des déplacés internes à Awerial, M. Maurer s’est dit « particulièrement touché par le sort d’une femme qui avait été obligée de fuir de chez elle sans rien emporter, et dont la famille a aujourd’hui de cruels besoins en vivres, en eau potable, en abri et en soins de santé, notamment. »

À Juba, M. Maurer a rencontré M. Kuol Manyang Juuk, ministre de la Défense, Mme Awut Deng Achuil, ministre du Genre, de l’enfance et du développement social, ainsi que des hauts responsables de la Croix-Rouge du Soudan du Sud. Il s’est également rendu dans la ville de Bentiu, où il s’est entretenu avec le directeur et des employés de l’hôpital, et avec l’équipe chirurgicale du CICR, qui dispense sur place des soins d’urgence. Le président du CICR a évoqué les nombreux défis auxquels font face les organisations humanitaires dans leurs efforts pour atteindre les personnes qui ont besoin d’assistance de toute urgence. Il a aussi insisté sur l’obligation qui incombe à toutes les parties au conflit de protéger les civils. « Une nouvelle fois, je demande instamment à toutes les parties au conflit de cesser leurs attaques contre les civils et de faciliter l’accès en toute sécurité aux organismes humanitaires », a-t-il encore déclaré.

M. Maurer a rendu hommage à la Croix-Rouge du Soudan du Sud, saluant notamment sa coopération avec le CICR. « Je suis très impressionné par le dévouement et l’ardeur au travail des volontaires de la Société nationale, s’est-il félicité. Dans un contexte difficile et instable comme celui-ci, le soutien et la coopération de la Croix-Rouge du Soudan du Sud sont d’une importance fondamentale pour toutes les activités que le CICR est en mesure d’entreprendre. » Le CICR fournit aux structures médicales le matériel dont elles ont un besoin urgent ; il prend aussi en charge des blessés et distribue des vivres et d’autres articles de première nécessité.

Enfin, M. Maurer a annoncé que le CICR lancerait un appel de fonds supplémentaires pour financer ses activités au Soudan du Sud, en concluant : « Le CICR a déjà dû puiser largement dans les ressources allouées à l’exercice 2014. Pour pouvoir continuer de répondre aux besoins de la population, nous appelons la communauté internationale à accroître le soutien financier qu’elle apporte à l’action humanitaire. »

Informations complémentaires :
Jake Kurtzer, CICR Juba, tél. : +211 912 360 038
Anastasia Isyuk, CICR Genève, tél. : +41 79 251 93 02
Sébastien Carliez, CICR Genève, tél. : +41 79 536 92 37