• Envoyer
  • Imprimer

Irak : des milliers de déplacés reçoivent une assistance dans la province d’Anbar

15-01-2014 Communiqué de presse 14/08

Bagdad / Genève (CICR) – Des milliers de civils ayant fui les violences dans la province d’Anbar, en quête de sécurité, vivent aujourd’hui dans une extrême précarité. Afin de répondre à leurs besoins croissants, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a distribué ces derniers jours des vivres et des biens de première nécessité à quelque 12 000 personnes déplacées à Saqlawiya, Ramadi, Hit, Habbaniya, Abou Ghraib, Rahalliya, Nassaf et Tikrit, ainsi que dans les régions situées au nord de Babel et à l’ouest de Kerbala.

« Au cours de l’opération, nous sommes tombés sur un groupe d’environ 65 personnes, dont de nombreux enfants, entassées dans une maison de quatre pièces », indique Rashid Hassan, un délégué du CICR qui a participé aux distributions à Tikrit. « Les gens luttent pour résister au froid alors qu’ils manquent de couvertures, de matelas et de nourriture. »

La situation des personnes qui ont dû abandonner leur foyer ne semble pas en passe de s’améliorer. Les collaborateurs du CICR procèdent actuellement à une évaluation des besoins des personnes réfugiées dans les régions de Kerbala, Babel, Ramadi et Fallouja, dont la vie a été bouleversée par la violence.

Le CICR demande instamment à toutes les parties en présence de permettre à l’aide humanitaire d’atteindre ceux qui en ont besoin. Malgré l’insécurité qui prévaut, les communautés locales et les autorités nationales sont parvenues à faciliter les distributions qui viennent juste de s’achever.

« Où que ce soit en Irak, nous travaillons en étroite coopération avec les chefs communautaires et les responsables religieux et tribaux afin d’atténuer les souffrances des personnes prises au piège de la violence qui fait actuellement rage », explique Patrick Youssef, chef de la délégation du CICR en Irak. « Pour cette dernière opération, leur concours nous a permis de réagir rapidement et efficacement. Nous espérons pouvoir aider davantage de personnes ces prochains jours. »

Le CICR appelle tous ceux qui participent aux combats à épargner les civils et à les protéger, et à permettre aux personnels de santé de faire leur travail et de sauver des vies en toute sécurité.

Le CICR met toujours tout en œuvre pour répondre aux besoins de milliers d’Irakiens déplacés en raison de flambées sporadiques de violence. En 2013, il a fourni des vivres et des biens de première nécessité à plus de 22 000 personnes dans les provinces de Diyala, Ninive, Kerbala, Babel et Bagdad.

Informations complémentaires :
Pawel Krzysiek, CICR Bagdad, tél. : +964 790 191 6927
Dibeh Fakhr, CICR Genève, tél. : +41 22 730 37 23 ou +41 79 447 37 26


Photos

Rahalliya. Le personnel du CICR prépare la nourriture et les autres biens que chaque famille va recevoir lors de la distribution. 

Rahalliya. Le personnel du CICR prépare la nourriture et les autres biens que chaque famille va recevoir lors de la distribution.
© ICRC / M. Flihi

Rahalliya. Distribution par le CICR de nourriture et autres biens essentiels aux personnes qui ont fui la violence dans la province d'Anbar. 

Rahalliya. Distribution par le CICR de nourriture et autres biens essentiels aux personnes qui ont fui la violence dans la province d'Anbar.
© ICRC / M. Flihi

Rahalliya. Distribution par le CICR de nourriture et autres biens essentiels aux personnes qui ont fui la violence dans la province d'Anbar. 

Rahalliya. Distribution par le CICR de nourriture et autres biens essentiels aux personnes qui ont fui la violence dans la province d'Anbar.
© ICRC / M. Flihi

Rahalliya. Cette mère de famille a fui Fallouja. Elle vit dans une classe aménagée en logement provisoire. 

Rahalliya. Cette mère de famille a fui Fallouja. Elle vit dans une classe aménagée en logement provisoire.
© ICRC / M. Flihi