Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Armes nucléaires : le débat longtemps attendu sur leur impact à long terme est lancé

13-02-2014 Communiqué de presse

Mexico/Genève – Les États doivent faire en sorte que les armes nucléaires ne soient plus jamais utilisées : tel est le message que le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge adressera à la Deuxième Conférence sur les conséquences humanitaires des armes nucléaires qui se tient ces 13 et 14 février à Nayarit, au Mexique.

Le Mouvement appelle les États, en vertu des obligations qui leur incombent, à interdire et éliminer une fois pour toutes les armes nucléaires, en raison de leurs conséquences catastrophiques sur le plan humanitaire.

La conférence de Nayarit fait suite à celle qui s’est tenue à Oslo en 2013, où, pour la première fois, les gouvernements se réunissaient avec des organisations internationales et des organisations de la société civile pour débattre des conséquences humanitaires des armes nucléaires. La conférence d’Oslo a mis l’accent notamment sur le fait que le nombre de victimes et les dommages qui résulteraient immédiatement d’une explosion nucléaire seraient si énormes qu’il serait pratiquement impossible de fournir une assistance adéquate.

« À Hiroshima, en août 1945, la Croix-Rouge du Japon et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) se sont trouvés confrontés à la terrible réalité des armes nucléaires. La puissance destructrice de ces armes n’a fait qu’augmenter depuis »,  commente Christine Beerli, vice-présidente du CICR, qui prendra la parole à la cérémonie d’ouverture de la conférence. « Le débat sur les armes nucléaires doit s’appuyer sur une compréhension totale des conséquences à court, moyen et long terme de l’emploi de ces armes. Nous nous félicitons que les États élargissent la discussion au-delà des intérêts militaires et sécuritaires pour l’axer cette semaine sur des questions aussi fondamentales. »

Dans les jours qui ont précédé la conférence de Nayarit, 21 Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge des Amériques, des Caraïbes, d’Afrique, d’Europe, du Moyen-Orient, d’Asie et du Pacifique se sont réunies pour rechercher des moyens d’appeler l’attention sur les préoccupations et la position du Mouvement au sujet des armes nucléaires.

« Une explosion nucléaire causerait des ravages sans précédent sur le plan humanitaire. Il serait pratiquement impossible au Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge de déployer une opération de sauvetage ou de secours pour venir en aide aux victimes. L’incapacité d’assurer aux équipes de secours un accès sans risque compliquerait encore la tâche », a précisé à cette occasion Fernando Suinaga, président de la Croix-Rouge mexicaine et membre du Mouvement.

Dans le cadre de leurs réunions statutaires, en novembre dernier à Sydney, la Croix-Rouge et le Croissant-Rouge, ont réaffirmé, par un plan d’action quadriennal, leur volonté de développer le dialogue avec les gouvernements, les décideurs et les autres acteurs concernés sur les problèmes humanitaires et les questions juridiques que posent les armes nucléaires.

« Nous espérons que les enseignements d’Hiroshima et le nouvel éclairage apporté par les réunions d’Oslo et de Nayarit guideront la réflexion des États sur les meilleures façons de faire progresser le désarmement nucléaire au XXIe siècle », a ajouté Mme Beerli.
 

Informations complémentaires :

Au Mexique :

  • Rafael González, directeur de la Communication, Croix-Rouge Mexicaine
    Tél. mobile: +52 55 1084 4523 Email: dircomunica@cruzrojamexicana.org.mx
  •  Maria Puy Serra, coordinatrice Communication, Comité international de la Croix-Rouge, délégation régionale pour le Mexique, l’Amérique centrale et Cuba
    Tél. mobile : +52 55 27 55 17 94  Email : mpuyserra@icrc.org Twitter: @MaPuyS

À Panama :

  • Enrique Jair Guevara, responsible Communication
    Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge
    Tél. mobile: +507 317 3050  Email: enrique.guevara@ifrc.org

À Genève :

  • Ewan Watson, chargé de relations publiques, Comité international de la Croix-Rouge
    Tél. mobile : +41 79 244 64 70  Email : ewatson@icrc.org Twitter: @EWatsonICRC
  •  Benoit Matsha-Carpentier, responsable Communication
    Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge
    Tél. mobile : +41 79 213 24 13  Email : benoit.carpentier@ifrc.org Twitter: @BenoistC