Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Soudan du Sud : le CICR appelle à la fin de la violence contre les civils

22-02-2014 Communiqué de presse

Genève/Juba – Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) demande à toutes les parties au conflit du Soudan du Sud d’honorer les obligations qui leur incombent en vertu du droit international humanitaire. Elles doivent, comme l’exige le droit, veiller à ce que les civils et les personnes qui ne participent plus aux hostilités soient respectés et ne soient soumis à aucune forme de violence.

« Nous sommes choqués par les nouvelles récentes faisant état de violences dirigées contre des civils et des personnes qui ne participent plus aux combats, ou de meurtres et de violences sexuelles délibérés », déclare Melker Mabeck, chef de la délégation du CICR au Soudan du Sud. « On a aussi signalé des destructions d’établissements de santé et des attaques contre des patients. Ceci nous préoccupe aussi au plus haut point. »

Le CICR rappelle à toutes les parties au conflit leur obligation de faire en sorte que les personnels de santé et les travailleurs humanitaires soient dûment respectés et puissent accomplir leur travail. Les biens, les établissements et les véhicules associés à l’action médicale et humanitaire doivent tous être épargnés.

« Des centaines de milliers de personnes restent sans abri et sans accès à la nourriture, à l’eau ou à des soins médicaux urgents à cause de la précarité des conditions de sécurité et par peur d’être attaquées, précise M. Mabeck. Les besoins sont énormes et pressants, et il est impératif que le travail humanitaire puisse se poursuivre sans danger. »

Depuis le début des violences mi-décembre, le CICR et la Croix-Rouge du Soudan du Sud travaillent en étroite collaboration pour répondre aux besoins les plus urgents dans l’ensemble du pays. À l’heure actuelle, le CICR est à l’œuvre dans les États de Jonglei, du Haut-Nil, de l’Unité, d’Équatoria-central et Équatoria-occidental (y compris Juba), des Lacs et de Warrap, ainsi que dans le Grand Bahr el-Ghazal.

Une interview audiovisuelle avec Melker Mabeck, chef de la délégation du CICR au Soudan du Sud, sera bientôt disponible. Cette vidéo pourra être téléchargée en qualité professionnelle et libre de droits depuis : www.icrcvideonewsroom.org

 

Informations complémentaires :
Marco Yuri Jimenez, CICR Juba, tél. : +211 912 360 038  
Wolde-Gabriel Saugeron, CICR Genève, tél. : +41 22 730 31 49 ou +41 79 244 64 05