• Envoyer
  • Imprimer

Sénégal : séminaire régional sur le Document de Montreux et les entreprises militaires et de sécurité privées

04-06-2014 Communiqué de presse 14/94

Dakar (CICR) – Un séminaire de deux jours sur le Document de Montreux, organisé par le Centre pour le contrôle démocratique des forces armées (basé à Genève), le gouvernement sénégalais et le Centre sénégalais des hautes études de défense et de sécurité, s’est achevé aujourd’hui à Dakar.

Cette rencontre, qui a bénéficié du soutien de la Confédération suisse et du CICR, a réuni des représentants de 16 pays – Algérie, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Guinée, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, République centrafricaine et Togo.

« Le Document de Montreux réaffirme l’obligation qu'ont les États de veiller à ce que les entreprises militaires et de sécurité privées opérant dans des situations de conflit armé respectent le droit international humanitaire et le droit relatif aux droits de l’homme », explique Zakaria Maiga, chef adjoint de la délégation régionale du CICR à Dakar.

Ce séminaire, qui visait à élargir le cercle des États soutenant le Document de Montreux, a par ailleurs permis aux participants d’échanger leurs expériences et de faire l’inventaire des bonnes pratiques en vigueur dans les pays d’Afrique subsaharienne en matière de réglementation des entreprises militaires et de sécurité privées.

Le droit international humanitaire est un ensemble de règles et de principes humanitaires qui visent à limiter les effets des conflits armés. Il protège les personnes qui ne participent pas ou plus aux combats et restreint les moyens et méthodes de guerre.

Informations complémentaires :
Dénes Benczédi, CICR Dakar, tél. : +221 77 529 71 45 ou +221 33 869 14 40