• Envoyer
  • Imprimer

Opérations militaires en Cisjordanie et à Gaza : le CICR renforce ses activités

17-06-2014 Communiqué de presse

Tel Aviv / Jérusalem / Genève (CICR) – Tandis que les tensions montent et qu’une vaste opération militaire a été lancée pour libérer trois personnes enlevées en Cisjordanie, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) intensifie ses efforts en vue de fournir une assistance humanitaire et appelle tous les acteurs concernés à respecter pleinement le droit international humanitaire, notamment en permettant au personnel médical de faire son travail en toute sécurité.

Dans le cadre de l’opération en cours, les forces israéliennes ont procédé à des fouilles de maisons, mené des raids nocturnes, arrêté plus de 200 personnes et réquisitionné certaines habitations privées. Les agressions et les affrontements – qui ont fait notamment un mort en Cisjordanie et des blessés à Gaza – alimentent les frustrations et risquent de déboucher sur de nouvelles violences. À Gaza, les frappes aériennes et les tirs de roquettes qui ont eu lieu récemment contribuent également à exacerber les tensions.

« Les civils qui vivent en Cisjordanie font face actuellement à d’importantes restrictions de mouvement. Plusieurs milliers de familles sont dans l’impossibilité de rendre visite à leurs proches détenus dans des prisons israéliennes cette semaine en raison des fermetures pour raisons de sécurité », explique Jacques de Maio, chef de la délégation du CICR pour Israël et les territoires occupés.

Le CICR visite régulièrement les détenus en grève de la faim et appelle à une reprise rapide des visites familiales, prescrites par la quatrième Convention de Genève.

« Les forces israéliennes doivent mener leurs opérations militaires en veillant à respecter pleinement la vie, la dignité et les moyens de subsistance des civils », déclare Robert Mardini, chef des opérations du CICR pour le Proche et Moyen-Orient.

Le CICR réaffirme sa détermination à apporter une assistance humanitaire à tous ceux qui en ont besoin en cette période de tensions. À cet effet, il a renforcé ses activités sur le terrain, son suivi de la situation et son dialogue confidentiel avec les autorités. Il met également tout en œuvre pour visiter les personnes détenues qui ont été arrêtées récemment.

Informations complémentaires :
Ran Goldstein, CICR Tel Aviv, tél. : +972 52 27 57 517
Nadia Dibsy, CICR Jérusalem, tél. : +972 52 601 91 48
Sitara Jabeen, CICR Genève, tél. : +41 22 730 24 78 ou +41 79 536 92 31