• Envoyer
  • Imprimer

Conseil des Délégués 2011 : Résolution 2

26-11-2011 Résolution

Les relations des composantes du Mouvement avec les acteurs humanitaires extérieurs

Conseil des Délégués du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, Genève, Suisse, 26 novembre 2011

Le Conseil des Délégués,

rappelant l’atelier du Conseil des Délégués de 2009 sur les « [r]elations avec les acteurs extérieurs au Mouvement »,

1. accueille favorablement le document de référence qui lui est soumis sur « [l]es relations des composantes du Mouvement avec les acteurs humanitaires extérieurs »,

2. adopte les recommandations de ce document énoncées ci-après :

a) Toutes les composantes du Mouvement devraient faire connaître aux acteurs humanitaires extérieurs au Mouvement leurs modalités de travail conformes aux Principes fondamentaux. 

b) La Fédération internationale et le CICR devraient, en concertation avec les Sociétés nationales, continuer d’analyser la nécessité de définir des orientations et, le cas échéant, de les développer en accordant une attention particulière aux points suivants :

i. la coordination avec les institutions et les organes de coordination des Nations Unies, notamment pour la mobilisation de ressources ;

ii. les relations avec différents mécanismes et organes nationaux de coordination (notamment les équipes de pays et les groupes sectoriels), en particulier dans les contextes en évolution – par exemple, quand un conflit éclate dans une zone où une opération de secours est menée pour faire face à une catastrophe naturelle (ou vice versa) ;

iii. l'évolution du rôle joué par les moyens de la protection civile et les moyens militaires et de défense dans les situations de catastrophe et de crise ;

iv. l’usage de l’emblème par toutes les composantes du Mouvement dans les opérations conduites par d’autres organisations ;

v. les manières d'établir des relations avec le secteur privé en tant que partenaire opérationnel ;

vi. le renforcement des capacités de toutes les composantes du Mouvement à développer et gérer les relations avec les acteurs humanitaires extérieurs, conformément aux Principes fondamentaux ainsi qu'aux Statuts, aux politiques et aux lignes directrices du Mouvement ;

vii. le maintien d'une vue d’ensemble des politiques, stratégies et orientations existantes en matière de relations avec les acteurs humanitaires extérieurs au Mouvement, et la mise à disposition de ces outils de telle sorte qu'ils soient facilement utilisables.

c) Toutes les composantes devraient continuer de renforcer les mécanismes de coordination du Mouvement aux niveaux national et régional pour en faire un moyen d’améliorer les relations avec les acteurs humanitaires extérieurs, et de recueillir et mettre en commun les données d'expérience en la matière pour mieux servir les plus vulnérables.