• Envoyer
  • Imprimer

Syrie : Respectez-nous – Protégez-nous

29-10-2013 Déclaration

Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge appelle toutes les parties au conflit en Syrie à respecter l’action de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et à garantir la sécurité du personnel humanitaire, ainsi que son accès immédiat et sans entrave aux personnes qui ont besoin d’aide dans ce pays. Il demande aussi à tous ceux qui ont de l’influence sur le terrain de lui apporter leur soutien pour que l’aide puisse atteindre ceux qui sont dans la plus grande détresse.

  • Parce que 9 millions de Syriens au moins, dont la moitié sont des enfants, continuent à souffrir des conséquences dévastatrices d’un conflit armé qui déchire le pays depuis plus de deux ans. La tragédie humanitaire qui se poursuit sans relâche actuellement en Syrie est inacceptable. Il faut faire plus, en particulier pour que l’aide parvienne aux personnes qui en ont le plus besoin.

  • Parce que 22 volontaires du Croissant-Rouge arabe syrien ont été tués et parce que beaucoup d’autres ont été blessés, kidnappés ou  détenus dans l’accomplissement de leurs tâches humanitaires.
  • Parce que, pour répondre efficacement à l’immensité des besoins humanitaires, les équipes de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge doivent pouvoir compter sur un accès plus sûr, plus rapide et sans entraves aux personnes qui ont besoin d’aide, partout dans le pays et en tout temps. Outre cette sécurité d’accès, il faut aussi obtenir un soutien accru pour être en mesure de porter assistance aux plus de 2,5 millions de personnes qui en ont un besoin pressant chaque mois.
  • Parce que, en Syrie, maintenant plus que jamais, alors que le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge célèbre 150 ans d’action humanitaire, les Principes fondamentaux du Mouvement – en particulier ses principes d’humanité, de neutralité, d’impartialité et d’indépendance – doivent être pleinement respectés et défendus pour que l’accès aux personnes qui ont besoin d’aide soit garanti.

 

Plus de 100 000 personnes auraient déjà été tuées. Chaque jour, des centaines d’autres perdent la vie ou luttent pour survivre à des blessures ou des maladies, alors que des services de santé cruciaux sont paralysés par une pénurie aiguë d’effectifs et de matériel ainsi que par des attaques délibérées sur le personnel et les établissements médicaux.

Dans les régions ravagées par la violence, l’effondrement  de services essentiels tels que l’approvisionnement en eau et en électricité et le ramassage des ordures ne fait qu’ajouter à la détresse des populations. Pour nombre de ces habitants, chaque jour est une lutte pour la survie au milieu de combats intenses et dans un contexte économique gravement affaibli ; ils dépendent entièrement de la générosité de leurs compatriotes et de l’aide humanitaire.

Les volontaires et le personnel du Croissant-Rouge arabe syrien doivent avoir plus largement accès, et dans de meilleures conditions de sécurité, aux personnes qui ont le plus besoin d’aide en Syrie. Il est inacceptable de prendre délibérément pour cible du personnel humanitaire, qui ne participe en rien au conflit et qui s’efforce simplement d’apporter de l’aide aux personnes dont les besoins sont les plus grands. Il est absolument essentiel que les parties au conflit en Syrie protègent les volontaires du Croissant-Rouge arabe syrien et l’ensemble du personnel appartenant au Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, et leur permette d’accomplir leur travail en sécurité.