• Envoyer
  • Imprimer

Philippines : la Croix-Rouge fournit une aide vitale

23-12-2011 Point sur les activités

La tempête tropicale Washi (également appelée Sendong) a causé des inondations soudaines dans le sud des Philippines, endommagé lourdement l'infrastructure et entraîné la mort d'un millier de personnes, selon les estimations.

L'eau et la nourriture se sont révélées être les besoins les plus urgents, des villages entiers ayant été balayés et les réseaux de distribution d'eau détruits dans les provinces les plus durement frappées dans les régions de Mindanao et des Visayas. De nombreux habitants se sont retrouvés sans rien d'autre que les habits qu'ils portaient, couverts de boue ; aujourd'hui, ils pleurent la perte de leurs proches qui n'ont pas survécu.

Fourniture de secours d'urgence

Pour soutenir les opérations de secours conduites par la Croix-Rouge philippine, en coopération avec la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, le CICR a immédiatement distribué 3 000 kits de secours contenant des vivres (sardines en conserve, riz, etc.), des articles ménagers (moustiquaires, couvertures, jerrycans, etc.) et des articles d'hygiène (savon, etc.). Les colis sont parvenus, au cours des premières 48 heures, à 18 000 personnes vivant dans les trois zones les plus touchées – Cagayan de Oro, Iligan et Bukidnon.

« Dans une situation de grande urgence telle que celle-ci, les gens doivent commencer à recevoir de l'aide dès que possible », dit Graziella Leite Piccolo, chef adjoint de la délégation du CICR aux Philippines, qui a coordonné la réponse du CICR. « Notre partenaire, la Croix-Rouge philippine, était déjà très présente dans les zones touchées par la catastrophe ; alors ensemble, nous avons pu rapidement venir en aide à des milliers de personnes durant les heures cruciales, immédiatement après la tempête tropicale et les inondations. »

Une deuxième cargaison de 3 400 kits de secours destinés à 20 400 autres personnes a été envoyée pour compléter l'aide initialement fournie à Cagayan de Oro et Iligan, et pour aider les habitants d'autres zones frappées à la fois par la catastrophe et le conflit armé interne en cours, comme les provinces de Negros Oriental et de Surigao du Sud (Surigao del Sur).

Approvisionnement en eau potable

L'accès à l'eau potable pose problème dans plusieurs zones. À Cagayan de Oro, par exemple, des conduites d'eau ont été endommagées, même si certaines sources d'eau potable sont restées intactes. Pour épauler une équipe de la Croix-Rouge philippine spécialisée dans la gestion des catastrophes, une équipe de six hydrauliciens du CICR a trouvé des moyens d'approvisionner en eau les survivants rassemblés dans les centres d'évacuation et les habitants des quartiers alentours qui souffraient également de la pénurie d'eau.

Les équipes conjointes de la Croix-Rouge philippine et du CICR ont augmenté la capacité de stockage de l'eau en installant des réservoirs souples et en les reliant à des bornes-fontaines ou des points de distribution d'eau situés dans des endroits stratégiques, à savoir cinq communautés (barangays) : Macasandig, Carmen, 1315, Kauswagan et Consolacion. Cette opération d'urgence a bénéficié à quelque 16 000 personnes, qui désormais reçoivent chacune 5 litres d'eau potable par jour.

Soutien aux structures médicales

La tempête a endommagé plus de 31 structures médicales et fait des centaines de blessés. Quatre hôpitaux, à Cagayan de Oro, Iligan, Bukidnon et Butuan, utilisent des trousses de matériel de pansement, des kits de matériel chirurgical et des médicaments qui étaient pré-positionnés dans des structures médicales dans le cadre du soutien régulier apporté par le CICR. Les hôpitaux de Cagayan de Oro et d'Iligan ont également reçu un don de 8 000 capsules antibiotiques.

Le nombre élevé de victimes a compliqué la gestion des corps. Le CICR a fait don de tout son stock de sacs mortuaires disponibles dans le pays, à savoir 189 unités, à la Croix-Rouge locale de Cagayan de Oro.

Le suivi et l'évaluation de la situation humanitaire se poursuivent, afin que la réponse soit à la fois efficace et adaptée aux besoins. Le CICR et ses partenaires au sein du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge se tiennent prêts à fournir une assistance neutre et impartiale là où la situation l'exige le plus.

Informations complémentaires :
Allison Lopez, CICR Manille, tél. : +63 908 868 68 84
Philippe Stoll, CICR Genève, tél. : +41 22 730 31 40 ou +41 79 536 92 49


Photos

À Cagayan de Oro, la tempête a surpris les habitants alors qu'ils dormaient, et beaucoup se sont retrouvés sans rien d'autre que leurs vêtements. 

À Cagayan de Oro, la tempête a surpris les habitants alors qu'ils dormaient, et beaucoup se sont retrouvés sans rien d'autre que leurs vêtements.
© CICR

Les spécialistes en eau et habitat du CICR et de la Croix-Rouge philippine relient des conduites à la principale source d'eau du district de Cagayan de Oro.  

Les spécialistes en eau et habitat du CICR et de la Croix-Rouge philippine relient des conduites à la principale source d'eau du district de Cagayan de Oro. Après le passage de la tempête tropicale Washi (Sendong), l’un des problèmes les plus urgents est le manque d’eau potable.
© CICR

Three thousand people in and near Macasandig evacuation centre now have easier access to clean drinking water thanks to tap stands set up by the ICRC and the Philippine Red Cross. 

3 000 personnes hébergées dans le centre d'évacuation de Macasandig ou vivant aux alentours bénéficient désormais d'un meilleur accès à l'eau potable grâce aux bornes-fontaines installées par le CICR et la Croix-Rouge philippine.
© CICR