• Envoyer
  • Imprimer

Somalie : la lutte contre l’insécurité alimentaire continue

27-09-2011 Point sur les activités

En Somalie, la situation reste extrêmement critique. Des centaines de milliers de Somaliens sont toujours déplacés, en quête de sécurité et de nourriture. Bien que l’aide humanitaire ait commencé à atteindre les personnes frappées par la sécheresse et le conflit, nombre de ces personnes luttent encore pour survivre.

Une grande partie du bétail a été décimée et il n’y a aucun espoir que la situation s’améliore avant la prochaine récolte, en décembre. La saison des pluies deyr devrait débuter en octobre, mais même lorsqu’elle apporte des précipitations abondantes, elle ne représente que 30% de la nourriture produite en une année, ce qui ne suffit pas à répondre aux besoins immenses.

« Il est difficile de faire baisser le taux record de malnutrition dans ces circonstances », déclare Andrea Heath, responsable des activités de sécurité économique du CICR en Somalie. « Mais nous avons des raisons d’être optimistes au sujet des enfants en traitement dans les centres d’alimentation thérapeutique gérés par le Croissant-Rouge de Somalie. Au moins 95% d’entre eux seront guéris dans deux mois. »

Bien que les offensives militaires soient devenues plus rares à Mogadiscio et qu’elles se déroulent dorénavant principalement dans les zones frontalières, le conflit armé continue de faire des victimes. Plusieurs attaques éclairs et explosions de bombes placées au bord des routes sont signalées chaque semaine dans la capitale. Le long de la frontière kenyane, en particulier dans la province de Gedo, la tension est palpable.

En réponse à l’aggravation de la situation, le CICR a considérablement intensifié ses activités dans le centre et le sud du pays ces dernières semaines, et prévoit d’aider un million de personnes supplémentaires d’ici la fin de l’année.

Combattre l’insécurité alimentaire et la malnutrition

Le CICR a renforcé son soutien aux centres d’alimentation thérapeutique administrés par le Croissant-Rouge de Somalie. Ces centres offrent un traitement pour les enfants de moins de cinq ans et autres personnes vulnérables, notamment les femmes enceintes ou les mères qui allaitent. Plus de 10 000 enfants sont actuellement soignés pour malnutrition aiguë sévère.

Les améliorations comprennent neuf nouveaux centres ambulatoires d’alimentation thérapeutique dans les régions de Gedo, de Bakool, du Moyen Juba et de Banadir, et une augmentation du personnel dans les 18 anciens centres. Le CICR et le Croissant-Rouge de Somalie ont en outre déployé neuf équipes mobiles de santé et de nutrition en plus des trois qui ont déjà été mobilisées cette année.

En plus, trois nouveaux centres d’alimentation ont ouvert à Kismayo afin d’offrir des compléments nutritionnels aux déplacés internes et autres personnes en détresse.

En juillet et en août, le CICR et le Croissant-Rouge de Somalie ont distribué des rations de haricots, de riz et d’huile pour un mois à plus de 162 000 personnes dans les régions du centre et du sud de la Somalie les plus durement frappées par la sécheresse.

« Bien que nous nous efforcions de répondre aux besoins les plus pressants, nous n’abandonnons pas notre objectif à long terme, à savoir rétablir ou renforcer les moyens de subsistance des communautés les plus défavorisées, si possible de façon durable », déclare Pascal Mauchle, chef de la délégation du CICR pour la Somalie.

Conformément à cet objectif, en juillet et en août le CICR a distribué 134 pompes d’irrigation afin d’accroître la production de nourriture pour plus de 6 200 personnes. Par ailleurs, plus de 200 personnes participent à des projets de travail rémunéré en remettant en état les canaux d’irrigation le long de la rivière Shabelle. En outre, 140 personnes ont reçu des articles pour les aider à mettre sur pied de petits commerces tels que kiosques et unités de production de sel dans le Bas Shabelle.

Prévention des maladies transmises par l’eau et amélioration de l’accès à l’eau potable

Le CICR a soutenu une campagne de chloration conduite dans tous les dispensaires du Croissant-Rouge de Somalie afin d’enrayer la propagation de formes aiguës de maladies transmises par l’eau. Il a distribué un million de comprimés de chlore à 17 dispensaires, et des filtres à eau d’urgence à 39 dispensaires, afin qu’ils aient de l’eau potable.

Le CICR poursuit ses efforts visant à améliorer l’accès à l’eau potable en réhabilitant les forages et en remettant en état les puits creusés à la main, les captages d’eau de pluie et autres sources d’eau. En juillet et en août, il a mené à bien 11 projets, assurant un approvisionnement en eau pour plus de 25 000 Somaliens.

Plus de 100 000 personnes bénéficient des soins de santé soutenus par le CICR

En juillet et en août, le CICR a fourni 1,2 tonnes de matériel chirurgical et autres articles médicaux aux hôpitaux de Keysaney et Medina, qui sont les deux hôpitaux de référence pour les victimes de guerre à Mogadiscio. Les fournitures ont servi à traiter plus de 650 blessés, dont plus de 250 femmes et enfants.

Après des affrontements à Gaalkacyo, le CICR a aussi distribué trois tonnes de pansements et autres fournitures pour le traitement des blessés de guerre dans les hôpitaux du nord de la Somalie. Trois tonnes supplémentaires de matériel ont été livrées aux structures médicales de tous les côtés du front à Mogadiscio, Kismayo et ailleurs.

Le CICR continue de soutenir 39 structures de santé du Croissant-Rouge de Somalie dans le sud et le centre du pays, afin de garantir que la population a accès à des soins de santé essentiels et à des médicaments de bonne qualité. Ces installations, qui ont effectué plus de 115 000 consultations en juillet et en août, ont aussi reçu des équipements, et leur personnel a bénéficié d’une formation.

En juillet et en août, quelque 20 000 enfants ont été vaccinés contre la poliomyélite, la rougeole, la diphtérie et le tétanos dans ces structures du Croissant-Rouge.

Aider les réfugiés et autres personnes déplacées à rester en contact avec leur famille

Le CICR aide les membres de familles dispersées par le conflit en Somalie à rester en contact. En juillet et en août, par le biais du réseau de volontaires du Croissant-Rouge de Somalie, le CICR a collecté près de 1 500 messages Croix-Rouge contenant de brèves nouvelles familiales et en a distribué près de 3 400.

Depuis que la crise a commencé à empirer, des centaines de personnes traversent chaque jour la frontière kenyane pour chercher refuge dans les camps de Dadaab. Avec la Croix-Rouge du Kenya, le CICR offre aux nouveaux arrivants la possibilité de contacter leurs proches restés au pays. Depuis la mi-août, plus de 7 200 personnes, dont 800 mineurs, ont bénéficié de ce service.

En coordination avec le CICR, le service de la BBC en Somalie a diffusé les noms de plus de 1 100 personnes à la recherche de leurs proches en Somalie et à l’étranger, et a publié près de 11 000 noms sur son site Internet. Il a ainsi permis à 35 personnes de retrouver leurs proches.

Promotion du droit international humanitaire

Fin juillet, à Mogadiscio, 40 journalistes somaliens ont assisté à un séminaire portant sur les activités du CICR en Somalie, ainsi que sur les principes fondamentaux du droit international humanitaire et leurs liens avec les coutumes traditionnelles somaliennes (biri ma gedo).

À la mi-août, 10 anciens ont assisté à un séminaire à Mogadiscio sur l’histoire du CICR et les activités de l’institution en Somalie.

Informations complémentaires :
Yves van Loo, CICR Somalie, tél. : +254 272 3963 ou +254 736 084 015
Anna Schaaf, CICR Nairobi, tél. : +254 20 2723 963/4 ou +254 722 51 27 28
Nicole Engelbrecht, CICR Genève, tél. : +41 21 730 22 71 ou +41 79 217 32 17


Photos

Somalie. Un enfant est pesé à son arrivée dans l'un des centres de nutrition thérapeutique du Croissant-Rouge somalien. 

Somalie. Un enfant est pesé à son arrivée dans l'un des centres de nutrition thérapeutique du Croissant-Rouge somalien.
© ICRC

Somalie. Un enfant est soigné dans l'un des centres de nutrition thérapeutique du Croissant-Rouge somalien. 

Somalie. Un enfant est soigné dans l'un des centres de nutrition thérapeutique du Croissant-Rouge somalien.
© ICRC