• Envoyer
  • Imprimer

Sri Lanka : le CICR renforce sa coopération avec la Croix-Rouge de Sri Lanka

20-04-2011 Point sur les activités

À la demande du gouvernement sri-lankais, le CICR a récemment fermé ses deux derniers bureaux de Jaffna et de Vavuniya. Depuis le 1er avril il mène ses opérations exclusivement à partir de Colombo. Une coopération accrue avec la Croix-Rouge de Sri Lanka permettra cependant à l’institution de poursuivre ses programmes humanitaires, qui sont d'une importance capitale pour les personnes touchées par le dernier conflit.

  Introduction  

En coopération avec la Croix-Rouge de Sri Lanka, le CICR continue de mener son programme de visites familiales, aidant des familles à garder le contact avec leurs proches détenus, en leur allouant des indemnités de déplacement afin qu'elles puissent leur rendre visite.

Dans le district de Vavuniya, le CICR et la Société nationale mettent actuellement sur pied un projet pilote visant à offrir à des familles (pour Ia plupart monoparentales) touchées par le conflit armé des microcrédits, une formation professionnelle ou des subventions afin de les aider à retrouver leurs moyens de subsistance.

Le CICR continue de visiter régulièrement les principaux lieux de détention, où sont encore incarcérées des personnes pour des motifs liés au récent conflit armé. Il soumet des rapports confidentiels aux autorités pour faire en sorte que le traitement réservé aux détenus soit conforme aux normes internationales et à la législation nationale.

Sur la péninsule de Jaffna, le CICR apporte au Centre de réadaptation physique Jaffna Jaipur un soutien technique et matériel, qui lui permet d'équiper de membres artificiels des patients, notamment des victimes d'accidents dus à des mines. Le centre traite actuellement quelque 2 000 personnes handicapées.

Le CICR continue de promouvoir le droit international humanitaire auprès des autorités sri-lankaises et des membres influents de la société, notamment les personnes issues des milieux universitaires. Il s’agit avant tout de veiller à ce que les normes humanitaires soient intégrées dans les règles et les règ lements des forces armées et de police, ce qui est d'autant plus essentiel que Sri Lanka fournit d'importants contingents pour les opérations de maintien de la paix des Nations Unies dans le monde.

  Assistance aux détenus  

Les collaborateurs du CICR visitent des lieux de détention dans tout le pays depuis 1989, sur la base d'un protocole d'accord établi avec le gouvernement sri-lankais. Durant les entretiens confidentiels qu'ils ont avec les autorités lors de ces visites, ils s'assurent que le traitement réservé aux détenus et que leurs conditions de détention sont conformes aux normes internationales et à la législation nationale.

Entre janvier et mars 2011, le CICR a :

  • effectué 52 visites dans 47 lieux de détention, où il s'est entretenu en privé avec plus de 2 000 détenus ;

  • fourni des articles d'hygiène, des vêtements et des jeux à plus de 2 800 détenus dans des lieux de détention temporaires et permanents ;

  • alloué des indemnités de déplacement à plus de 4 500 familles de détenus, dans le cadre du programme de visites familiales ;

  • financé le retour en transports publics de huit détenus suite à leur libération ;

  • recueilli 99 messages Croix-Rouge (qui contiennent de brèves nouvelles familiales) et en a distribué 152 à des détenus et à leurs familles ;

  • construit ou rénové 61 latrines à la prison Welikada Remand ;

  • fourni aux camps de prisonniers à ciel ouvert d'Anuradhapura, Batticaloa, Polonnaruwa, Pallanseana, Hangilipola et Wariyapola 17 tracteurs à deux roues et 100 assortiments de matériel agricole, qui permettront aux détenus de cultiver des aliments pour leur propre consommation ;

  • donné 26 jambes artificielles au centre de détention de Boossa par l'intermédiaire de Sanasuma, une organisation non gouvernementale locale assurant des services de réadaptation physique.

  Partenariat avec la Croix-Rouge de Sri Lanka  

Le CICR continue de coopérer étroitement avec la Société nationale et d'autres partenaires du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge pour répondre aux besoins humanitaires.

Entre janvier et mars 2011, le CICR a :

  • fourni 164 tracteurs à deux roues et 1 370 assortiments d'outils, qui ont permis à la Croix-Rouge de Sri Lanka d'aider plus de 5 000 agriculteurs des districts de Batticaloa, Trincomalee, Ampara, Anuradhapura, Polonnaruwa, Matale et Moneragala à commencer de rétablir leurs moyens de subsistance après que des inondations ont détruit leurs récoltes ;

  • formé 75 volontaires de la Croix-Rouge de Sri Lanka au nettoyage de puits des districts d'Ampara, Batticaloa et Polonnaruwa contaminés lors des inondations ; la Société nationale en a nettoyé plus de 125, qui desservent plus de 500 familles.

  Soutien au Centre de réadaptation physique Jaffna Jaipur  

Le Centre de réadaptation physique Jaffna Jaipur traite actuellement 2 000 personnes handicapées, originaires pour la plupart de la péninsule de Jaffna. Il a été, de sa création en 1987 à 2001, l'antenne de l'association Friend in Need à Jaffna. Depuis 2001, il fonctionne de manière indépendante. Le CICR lui fournit des matériaux tels que du polypropylène, ainsi que des composants destinés à la fabrication de membres artificiels. Un conseiller technique résident du CICR aide les employés du centre à produire les prothèses et les orthèses. Un physiothérapeute du CICR basé au centre depuis fin 2010 a formé deux assistants et supervisé un projet visant à offrir des services aux personnes qui ne peuvent pas se rendre sur place. Entre janvier et mars 2011, au moins 70 patients ont reçu des soins de physiothérapie. Le CICR prévoit de maintenir son soutien au centre jusqu'en 2014.

Entre janvier et mars 2011, le centre a pris en charge plus de 433 patients ; il a aussi :

  • fabriqué 96 membres artificiels destiné à des amputés, notamment des victimes de mines terrestres et d'autres restes explosifs de guerre ; 19 détenus ont ainsi pu être appareillés ;

  • produit une cinquantaine d’orthèses pour des personnes handicapées, mais pas amputées ;

  • fourni 54 cannes et paires de béquilles, ainsi que cinq fauteuils roulants ;

  • alloué des indemnités de déplacement à des patients ayant besoin de membres artificiels pour leur permettre de se rendre au centre.

  Promotion du respect du droit international humanitaire  

Dans le cadre de ses efforts visant à faire connaître et respecter le droit international humanitaire, le CICR organise des séances de formation et d'information à l'intention de personnes issues des milieux militaires, gouvernementaux et universitaires. Il met aussi sur pied des concours de plaidoirie en droit international humanitaire aux niveaux national et régional.

Entre janvier et mars 2011, le CICR a :

  • tenu 11 séances d'information sur le droit international humanitaire auxquelles ont participé 55 civils et 1 745 membres des forces terrestres, navales et aériennes, y compris 1 158 militaires sri-lankais sur le point d'être déployés au Soudan dans le cadre de missions de maintien de la paix des Nations Unies ;

  • financé la participation de l'équipe de l'Université ouverte de Sri Lanka à la neuvième édition du concours Croix-Rouge de plaidoirie en droit international humanitaire de la région Asie-Pacifique, qui s'est tenue à Hong Kong.




Photos

Polanaruqa, province du Centre-Nord, Sri Lanka. À la suite des inondations qu'ont subies les provinces du Nord, de l'Est et du Centre-Nord, la Croix-Rouge de Sri Lanka a participé à des opérations de secours et d'aide au relèvement. En guise de soutien à la Société nationale, le CICR lui a offert du matériel et a formé du personnel en vue du programme de nettoyage de puits.  

Polanaruqa, province du Centre-Nord, Sri Lanka. À la suite des inondations qu'ont subies les provinces du Nord, de l'Est et du Centre-Nord, la Croix-Rouge de Sri Lanka a participé à des opérations de secours et d'aide au relèvement. En guise de soutien à la Société nationale, le CICR lui a offert du matériel et a formé du personnel en vue du programme de nettoyage de puits.
© CICR

Prison Welikada Remand, Colombo. Le CICR a participé financièrement à la construction et à la rénovation de latrines dans cet établissement, qu'il visite régulièrement. Il aide en outre les autorités à y maintenir des conditions de détention acceptables. 

Prison Welikada Remand, Colombo. Le CICR a participé financièrement à la construction et à la rénovation de latrines dans cet établissement, qu'il visite régulièrement. Il aide en outre les autorités à y maintenir des conditions de détention acceptables.
© CICR / I. Kaleel

Centre de réadaptation physique Jaffna Jaipur. Une physiothérapeute du CICR aide un amputé à apprendre à marcher avec un membre artificiel. L'institution apporte un soutien technique et financier au centre, qui vient en aide dans le nord de Sri Lanka à des victimes de mines terrestres ou de restes explosifs de guerre.  

Centre de réadaptation physique Jaffna Jaipur. Une physiothérapeute du CICR aide un amputé à apprendre à marcher avec un membre artificiel. L'institution apporte un soutien technique et financier au centre, qui vient en aide dans le nord de Sri Lanka à des victimes de mines terrestres ou de restes explosifs de guerre.
© CICR / W. Sylvester

Vavuniya. Une volontaire de la Croix-Rouge de Sri Lanka travaillant avec l'équipe du CICR aide les familles de détenus venues à la section locale de la Société nationale dans le cadre du programme de visites familiales.  

Vavuniya. Une volontaire de la Croix-Rouge de Sri Lanka travaillant avec l'équipe du CICR aide les familles de détenus venues à la section locale de la Société nationale dans le cadre du programme de visites familiales.
© CICR / Z. Burduli