• Envoyer
  • Imprimer

Thaïlande : des milliers de personnes touchées par les inondations ont toujours besoin d’une assistance de base

13-10-2011 Point sur les activités

Les pires inondations qui aient frappé la Thaïlande depuis des décennies laissent des millions d'acres de terres sous l'eau. À ce jour, quelque 60 des 77 provinces du pays, et environ huit millions de personnes, sont sinistrées. Les détenus n'ont pas été épargnés.

Depuis le début du mois, le CICR et la Croix-Rouge thaïlandaise mobilisent du personnel et des biens essentiels pour venir en aide aux personnes les plus durement touchées.

La Croix-Rouge thaïlandaise distribue 5 000 repas chauds par jour aux victimes des inondations dans la province de Chai Nat et à Ayutthaya depuis septembre.

Depuis le 11 octobre, la Société nationale fait fonctionner une cuisine mobile supplémentaire, avec le soutien du CICR, dans la province sinistrée d'Ayutthaya, ce qui permet de distribuer un repas chaud par jour à 3 000 autres personnes.

En collaboration avec la Croix-Rouge thaïlandaise, le CICR a fourni des secours d'urgence (lampes torches, bougies et vivres en quantité suffisante pour nourrir une famille pendant trois jours) à cent familles dans la province de Tak. De plus, le CICR a distribué des vêtements à 150 personnes âgées, évacuées de leurs maisons sinistrées, qui sont hébergées dans l'école primaire Thamaidang, dans la province de Tak.

Principales activités menées dans les lieux de détention en Thaïlande et au Cambodge

Au cours des derniers jours, à la demande du Département de l’administration pénitentiaire, le CICR a aidé environ 14 000 détenus bloqués par la montée des eaux.

« Les eaux de crue venant du nord atteignent désormais les environs de Bangkok », explique Bjorn Rahm, délégué du CICR chargé des activités de détention. « D’autres prisons sont inondées. Alors que des milliers de détenus ont été emmenés sur des terrains plus élevés, les besoins en assistance humanitaire de base restent nécessaires dans de nombreux lieux de détention. »

« Nul ne sait si les inondations risquent de s’aggraver les prochains jours », précise M. Rahm. « C'est pourquoi nous allons poursuivre nos efforts d'assistance cette semaine. Dans la prison centrale de Nakhon Sawan, la prison de la province d’Uthai Thani et la prison de la province d’Ang Thong, nous allons distribuer des rations alimentaires sèches et des boîtes de sardines en quantité suffisante pour préparer deux repas par jour pendant cinq jours pour les 3 300 détenus et les 150 membres du personnel pénitentiaire. »

Le CICR travaillera en étroite collaboration avec le Département de l’administration pénitentiaire pour continuer d’aider à répondre aux besoins essentiels des détenus touchés par les inondations en cours.

Depuis le 7 octobre, le CICR fournit des rations alimentaires sèches et de l’eau potable, si nécessaires, à quelque 8 000 détenus évacués d'Ayutthaya, à une centaine de kilomètres au nord de Bangkok.

Avec la détérioration des conditions météorologiques, les victimes des inondations ont besoin de couvertures pour se protéger contre l'humidité et les baisses de température. À la demande du Département de l’administration pénitentiaire, le CICR a distribué 2 000 couvertures aux détenus évacués d'Ayutthaya vers la prison pour jeunes délinquants de Patum Thani, au nord de Bangkok.

De plus, la prison de Patum Thani a reçu un millier de sacs de sable afin que les délinquants toxicomanes aident à mettre en place des barrières pour prévenir l'inondation des installations.

Les inondations affectent également le Cambodge voisin. Depuis la semaine dernière, le CICR a fourni à la prison de Siem Reap 5 000 sacs de sable, 50 bâches et 1 700 litres de diesel, une quantité suffisante pour faire fonctionner les pompes à eau de la prison pendant environ deux semaines. Des médicaments contre la diarrhée, le rhume et les infections cutanées ont été distribués à l’infirmier de la prison pour traiter les détenus malades.

Les délégués du CICR visitent les détenus en Thaïlande depuis 2004, et au Cambodge depuis presque 20 ans. Ces visites ont pour but de garantir que les détenus, quel que soit le motif de leur détention, sont traités avec dignité et humanité. Le CICR soutient aussi les autorités dans leurs efforts visant à améliorer les conditions de détention.

Informations complémentaires :
Christian Cardon, CICR Genève, tél. : +41 22 730 24 26 ou +41 79 251 93 02
Stéphanie Bouaziz, CICR Bangkok, tél. : (+66) 81 950 1270