• Envoyer
  • Imprimer

Afghanistan : la crise humanitaire est exacerbée par l'accès insuffisant aux soins de santé

25-07-2012 Point sur les activités

La saison des combats de l'été est à son point culminant, et les civils paient le plus lourd tribut, soit directement, comme victimes de la violence, soit indirectement, peinant à obtenir des soins de santé.

L'insécurité prive une grande partie de la population afghane d'accès aux structures de santé. De plus, il est fréquent que le personnel de santé n'arrive pas à atteindre les zones du pays où les besoins en soins de santé sont importants et la capacité de les fournir est limitée. Certaines structures de santé ont été directement attaquées.

Au cours des trois derniers mois, les discussions se sont intensifiées avec les autorités détentrices sur le transfert de personnes détenues par les forces internationales aux autorités afghanes afin de s’assurer que les conditions des détenus et le traitement qui leur est réservé, pendant et après leur transfert, sont conformes aux prescriptions du droit international humanitaire, et que les détenus bénéficient de garanties procédurales et judiciaires adéquates.

Dans le même temps, un programme de formation du CICR sur deux mois pour joueurs de basket-ball handicapés s'est achevé par un tournoi en fauteuil roulant à Kaboul le 15 juin qui a duré quatre jours. Le tournoi de basket-ball a été remporté par l'équipe de Maimana, après un match excitant contre Herat. Le programme de deux mois faisait partie d’une initiative du CICR visant à promouvoir la réinsertion sociale des personnes handicapées par le sport. Il comprend des projets de formation professionnelle, de microcrédits pour les patients, et d'enseignement à domicile pour les enfants handicapés.

Visite dans les lieux de détention et rétablissement des liens familiaux

Le CICR suit de près les conditions de détention et le traitement réservé aux détenus dans le monde entier. En Afghanistan, les délégués du CICR visitent régulièrement les prisons administrées par des États membres de la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF) placée sous la direction de l'OTAN, par les forces américaines et par les autorités afghanes. L'institution aide aussi les membres de familles séparées par le conflit à rester en contact et s'efforce de retrouver les personnes portées disparues.

D'avril à juin, le personnel du CICR a :

  • effectué 89 visites dans 57 lieux de détention ;
  • suivi individuellement 1 167 détenus et visité 421 d’entre eux pour la première fois ;
  • pris en charge les frais de transport de sept anciens détenus pour leur permettre de rentrer dans leur village ;
  • collecté et distribué respectivement 7 550 et 6 700 messages Croix-Rouge, essentiellement entre des détenus et leur famille, avec l’aide du Croissant-Rouge afghan ;
  • facilité 1 693 liaisons par visioconférence entre des familles et leurs proches détenus dans le centre de détention de Parwan géré par les États-Unis sur la base aérienne de Bagram et dans le centre de détention national afghan à Parwan ;
  • fourni des moyens de transport pour permettre aux familles de 1 132 personnes détenues dans le centre de Parwan de rendre visite à leurs proches.

Soins de santé

Le soutien aux structures de santé est une partie importante du travail du CICR en Afghanistan. Le CICR distribue des médicaments et apporte un soutien médical à l'hôpital Sheberghan dans le nord et à l'hôpital régional Mirwais dans le sud, qui sont tous deux gérés par le ministère de la Santé publique. Il fournit également une aide technique et financière, des médicaments et du matériel médical à 47 dispensaires du Croissant-Rouge afghan. L'institution distribue aussi des trousses de premiers secours dans les zones de première ligne, et conduit une formation aux premiers secours pour les combattants et les civils afin de leur permettre de soigner les blessés.

Au cours du deuxième trimestre de 2012, les hôpitaux Mirwais et Sheberghan ont admis 10 487 personnes et assuré 62 812 consultations externes. Au total, 1 685 opérations chirurgicales ont été effectuées à l'hôpital Mirwais.
En outre, pendant la même période, le CICR a :

  • fourni du matériel médical et des médicaments sur les lignes de front pour soigner les personnes blessées dans les combats ;
  • dispensé une formation aux premiers secours à 665 combattants, aux forces de sécurité nationales afghanes, à la police locale afghane, au personnel du ministère de Santé publique et à des chauffeurs de taxi ;
  • livré chaque mois des médicaments et d’autres articles à trois postes de santé locaux qu’il gère dans le sud et l’est du pays.

Services d’appareillage orthopédique et de réadaptation physique

Le CICR gère sept centres d'appareillage orthopédique en Afghanistan qui offrent des services de réadaptation physique aux amputés et autres personnes handicapées. Ces centres facilitent la réinsertion sociale des personnes handicapées par le biais de projets de formation professionnelle, de microcrédits et d’enseignement à domicile pour les enfants. Ils gèrent aussi un service de soins à domicile qui propose un soutien médical, économique et social aux paraplégiques.

D'avril à juin, les sept centres du CICR ont :

  • enregistré près de 2 370 nouveaux patients, dont 340 amputés ;
  • porté assistance à 21 983 patients ;
  • posé près de 4 050 prothèses et orthèses ;
  • assuré plus de 67 825 séances de physiothérapie ;
  • octroyé des microcrédits à quelque 210 patients pour les aider à créer leur petite entreprise ;
  • fourni une formation professionnelle à 227 patients, parmi lesquels 63 ont terminé leur formation durant cette période ;
  • effectué 1 926 visites à domicile pour traiter les patients atteints de lésions de la moelle épinière.

Distribution de vivres et d'autres articles

En coopération avec le Croissant-Rouge afghan, le CICR distribue des vivres et autres articles aux personnes touchées par les conflits ou catastrophes naturelles. Le CICR organise aussi des projets « travail contre nourriture » dans les différentes provinces pour apporter un soutien aux chefs de famille, et exécute des programmes de formation pour les propriétaires de bétail afin de leur fournir des compétences de base en médecine vétérinaire.

D'avril à juin, le CICR et le Croissant-Rouge afghan ont :

  • distribué 172 tonnes de blé, de riz et de haricots à 1 954 familles participant à des projets « travail contre nourriture » ;
  • distribué des rations alimentaires pour un mois et des articles ménagers à 3 827 familles déplacées par le conflit ou une catastrophe naturelle ;
  • distribué un total de 1 200 poussins de deux mois à 600 femmes dans 20 villages dans le nord de l'Afghanistan pour les aider à subvenir aux besoins de leur famille en élevant des poulets. Les femmes ont également reçu 25 tonnes d’aliments pour volailles et des équipements de base (par exemple, abreuvoirs et mangeoires) ;
  • tenu 24 séances de formation pour un total de 400 propriétaires de bétail afin de les aider à améliorer l'élevage dans les régions du sud et du centre. Un total de 400 kits contenant des médicaments vétérinaires de base ont été remis aux participants. Des kits ont également été fournis à 39 auxiliaires vétérinaires qui distribuent des médicaments aux agriculteurs et aux propriétaires de bétail.

Amélioration des services d'approvisionnement en eau et d'assainissement

Le CICR travaille en étroite collaboration avec les services des eaux locaux pour aider à apporter de l'eau potable aux communautés rurales et urbaines par le forage de puits, l'installation de conduites d’eau et la formation des communautés à l'entretien des pompes manuelles. Le CICR aide également les autorités pénitentiaires à améliorer les normes d'hygiène et d'assainissement dans les lieux de détention.

D'avril à juin, le CICR a :

  • installé des conduites d’eau et foré des puits en vue de permettre à plus de 17 000 habitants de zones urbaines de la province de Kandahar de s’approvisionner en eau potable ;
  • installé des pompes manuelles et formé des personnes chargées de les entretenir, et réhabilité des systèmes de captage d’eau de source, approvisionnant ainsi en eau potable plus de 230 000 personnes dans les zones rurales des provinces de Kaboul, Kapisa, Parwan, Bamyan, Paktia, Ghazni, Nangarhar et Kunduz ;
  • conduit des séances de promotion de l’hygiène à l’intention de quelque 8 000 personnes vivant à Kaboul, Herat, Farah, Laghman, Jalalabad, Kunduz et Balkh (Mazar-i-Sharif) ;
  • contribué à améliorer l’approvisionnement en eau et les conditions sanitaires de près de 1 619 détenus dans trois prisons provinciales ;
  • poursuivi ses travaux de rénovation à l’hôpital Mirwais de Kandahar.

Promotion du respect du droit international humanitaire

Rappeler aux parties à un conflit armé leur obligation de protéger les civils est un aspect fondamental de l'action menée par le CICR pour promouvoir le respect du droit international humanitaire dans le monde. L’institution s’emploie en outre à faire connaître cette branche du droit au sein de la société civile, des organismes gouvernementaux et des milieux universitaires.

D'avril à juin, le CICR a :

  • présenté des exposés sur le droit international humanitaire devant plus de 325 membres de l’armée nationale afghane, de la police nationale, des unités de police locales, et de la Direction nationale de la sécurité ;
  • organisé des séances d’information pour plus de 3 800 personnes, notamment des anciens au sein de communautés, des membres de cercles religieux, de conseils provinciaux, d’autorités politiques, d’organisations non gouvernementales, et des bénéficiaires de programmes d’assistance du CICR.

Travail en partenariat avec le Croissant-Rouge afghan

Le CICR apporte un appui technique et financier au Croissant-Rouge afghan pour l’aider à fournir des services à la communauté et à mettre en œuvre divers programmes.

D'avril à juin :

  • avec le soutien du CICR, le Croissant-Rouge afghan a distribué des vivres, des articles ménagers, des semences, des engrais et des outils aux familles touchées par le conflit en cours dans différentes régions.

L’Afghanistan est l’opération à laquelle le CICR consacre le plus de ressources. L’institution compte actuellement plus de 1 630 collaborateurs locaux et 146 expatriés répartis entre sa délégation principale à Kaboul, cinq sous-délégations et 11 bureaux installés dans différentes régions du pays. Elle gère en outre sept centres de réadaptation physique.

Informations complémentaires :
Robin Waudo, CICR Kaboul, tél. : +93 700 282 719
Abdul Hassib Rahimi, , CICR Kaboul, +93 700 276 465
Philippe Stoll, CICR Genève, tél. : +41 22 730 31 40 ou +41 79 251 92 49


Photos

Kandahar, hôpital Mirwais, unité de soins intensifs pour hommes. Obidella, 15 ans, qui a perdu sa jambe dans l'explosion d'un engin explosif improvisé, est soigné par du personnel du CICR et de l'hôpital Mirwais. 

Kandahar, hôpital Mirwais, unité de soins intensifs pour hommes. Obidella, 15 ans, qui a perdu sa jambe dans l'explosion d'un engin explosif improvisé, est soigné par du personnel du CICR et de l'hôpital Mirwais.
© CICR / K. Holt / v-p-af-e-01633

Kandahar, hôpital Mirwais, maternité. Bibi, 24 ans, reste allongée sur le sol après avoir marché avec sa belle-mère pendant deux jours pour atteindre l'hôpital depuis la vallée de l'Arghandab. 

Kandahar, hôpital Mirwais, maternité. Bibi, 24 ans, reste allongée sur le sol après avoir marché avec sa belle-mère pendant deux jours pour atteindre l'hôpital depuis la vallée de l'Arghandab.
© CICR / K. Holt / v-p-af-e-01669

Kandahar, hôpital Mirwais, service de pédiatrie. Un père amène son fils au centre de nutrition thérapeutique soutenu et géré par le CICR. 

Kandahar, hôpital Mirwais, service de pédiatrie. Un père amène son fils au centre de nutrition thérapeutique soutenu et géré par le CICR.
© CICR / K. Holt / v-p-af-e-01671

ICRC orthopaedic centre, Kabul. A boy practises walking with his new orthoses. 

ICRC orthopaedic centre, Kabul. A boy practises walking with his new orthoses.
© CICR / K. Holt / v-p-af-e-01785

ICRC orthopaedic centre, Kabul. Patients playing basketball. 

ICRC orthopaedic centre, Kabul. Patients playing basketball.
© CICR / J. Barry / v-p-af-e-01836