• Envoyer
  • Imprimer

Liban/Syrie : répondre aux besoins médicaux des réfugiés syriens

26-04-2012 Point sur les activités N° 01/12

Depuis le début des troubles en Syrie il y a plus d’un an, des milliers de Syriens ont fui au Liban. Parmi eux, bon nombre sont arrivés blessés et avaient besoin de soins médicaux.

« Depuis janvier, les blessés syriens sont nettement plus nombreux à arriver au Liban, ce qui reflète l’escalade de la violence en Syrie. Pour faire face à la situation, nous avons intensifié notre assistance et apportons toutes les formes de soutien qui nous paraissent d’une nécessité vitale », déclare Jürg Montani, chef de la délégation du CICR à Beyrouth.

Plus particulièrement, le CICR aide la Croix-Rouge libanaise à transférer les réfugiés syriens blessés vers les hôpitaux. À cette fin, il a contribué à la mise en place d’un poste de secours temporaire près de la frontière, qui a permis aux ambulances de la Société nationale d’atteindre beaucoup plus rapidement les blessés qui arrivaient.

L’aide fournie par le CICR aux réfugiés syriens se conjugue à celle qu’apporte la Commission des secours du gouvernement libanais et ses partenaires, tels que le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). En janvier et février, lorsque les premiers réfugiés syriens sont arrivés dans la plaine de la Bekaa, où la Commission des secours et le HCR n’étaient pas présents, le CICR a décidé de distribuer des vivres et d’autres articles dans la région.

Depuis le début des troubles en Syrie il y a plus d’un an, le CICR apporte un soutien à la Croix-Rouge libanaise en vue de faciliter l’évacuation des blessés syriens.

Depuis septembre, le CICR a :

  • fourni un soutien à la Croix-Rouge libanaise pour permettre à ses services médicaux d’urgence d’évacuer plus de 500 blessés ;
  • financé la création d’un poste temporaire à Ras Baalbeck, dans le nord-est de la plaine de la Bekaa, pour les services médicaux d’urgence de la Croix-Rouge libanaise, afin de faciliter l’évacuation des blessés et leur transfert vers un hôpital ;
  • distribué suffisamment de matériel médical pour soigner 400 blessés graves à trois hôpitaux du nord du Liban prenant en charge des blessés syriens ;
  • aidé à couvrir les coûts des soins post-opératoires dispensés à des réfugiés syriens dans plusieurs structures médicales de Tripoli ;
  • pris en charge les frais de traitement, dans deux hôpitaux de la plaine de la Bekaa, des réfugiés syriens les plus grièvement blessés avant leur transfert vers le nord ;
  • distribué des rations alimentaires pour un mois, des matelas, des couvertures, des articles d’hygiène, des ustensiles de cuisine et d’autres articles à quelque 1 000 réfugiés syriens dans la plaine de la Bekaa, et fourni du matériel à des organisations locales venant en aide aux nouveaux réfugiés arrivant de Syrie ;
  • organisé un atelier sur la chirurgie de guerre à l’intention des chirurgiens et du personnel infirmier libanais s’occupant des blessés syriens dans des hôpitaux du nord du Liban.

Informations complémentaires :
Samar El Kadi, CICR Beyrouth, tél. : +961 70 153 928
Hicham Hassan, CICR Genève, tél. : +41 22 730 25 41 ou +41 79 536 92 57


Photos

Une femme et ses enfants qui ont fui les violences en Syrie pour se réfugier dans le Nord du Liban. 

Une femme et ses enfants qui ont fui les violences en Syrie pour se réfugier dans le Nord du Liban.
© Reuters / A. Deyab

Nord du Liban. Des enfants réfugiés syriens dans un logement temporaire. 

Nord du Liban. Des enfants réfugiés syriens dans un logement temporaire.
© Reuters / J. Saidi