• Envoyer
  • Imprimer

Syrie : aider la population civile de Damas à faire face à l’incertitude

24-07-2012 Point sur les activités

Ces deux derniers jours, la situation prévalant à Damas et dans les alentours est restée très tendue et extrêmement instable. Les habitants continuent à fuir de chez eux pour se réfugier dans des endroits plus sûrs. Quant au CICR et au Croissant-Rouge arabe syrien, ils concentrent leurs activités sur Damas.

« Les gens font quotidiennement appel à nous, en disant qu’ils ont besoin d’une main secourable », explique Marianne Gasser, chef de la délégation du CICR en Syrie. « Certains manquent cruellement de biens de première nécessité aussi élémentaires que de l’eau et de la nourriture, ou encore d’un matelas sur lequel dormir. Mais c’est avant tout de sécurité dont ils ont besoin ».

À l’heure qu’il est, la priorité du CICR est d’aider à répondre aux besoins de milliers de personnes qui ont fui de chez elles et sont actuellement hébergées dans des dizaines d’écoles mises provisoirement à leur disposition. Ces deux derniers jours, le CICR a pris les mesures nécessaires pour permettre à 12 camions d’acheminer vers cinq localités du gouvernorat de Damas-Campagne plus de 2 000 matelas et des vivres en quantité suffisante pour nourrir environ 11 000 personnes.

« Bien que la situation se soit apaisée dans certains secteurs de la capitale syrienne, la vie n’est pas encore revenue à la normale, ajoute Mme Gasser. « Les personnes qui se sont enfuies  n’aspirent qu’à pouvoir rentrer chez elles ; mais pour beaucoup, malheureusement, les conditions ne l’ont pas encore permis. »

Le CICR a envoyé des hydrotechniciens dans quatre écoles de Damas abritant actuellement  plus de 3 300 personnes, afin de veiller à ce que les installations soient à même de fournir suffisamment d’eau potable pour tous les déplacés qui y sont hébergés, et de continuer à leur assurer des conditions d’hygiène et d’assainissement acceptables. En outre, de nouveaux réservoirs d’eau ont été installés dans un quartier de Damas, de façon à ce que 2 500 personnes qui y ont trouvé refuge et les communautés qui les accueillent puissent s’approvisionner convenablement en eau potable.

Le CICR et le Croissant-Rouge arabe syrien continueront à évaluer quotidiennement la situation humanitaire à Damas et à tout mettre en œuvre pour répondre aux besoins sans cesse croissants.

Au total, 50 collaborateurs du CICR travaillent actuellement en Syrie. En collaboration avec le Croissant-Rouge arabe syrien, ils ont porté assistance à des dizaines de milliers de personnes depuis le début des violences.

Informations complémentaires :
Rabab Al-Rifaï, CICR Damas, tél. : +963 993 700 847 ou +963 11 331 0476
Hicham Hassan, CICR Genève, tél. : +41 22 730 25 41 ou +41 79 536 92 57


Photos

Une maison en feu dans la banlieue Erbeen, Damas, le 21 juillet 2012.  

Une maison en feu dans la banlieue Erbeen, Damas, le 21 juillet 2012.
© Reuters