• Envoyer
  • Imprimer

Syrie : la situation humanitaire s’aggrave

28-09-2012 Point sur les activités

La situation humanitaire en Syrie s'est rapidement détériorée en septembre alors que la violence continue de faire rage. Alep, Damas, Homs, Deir Ezzor, Damas-Campagne sont les endroits les plus durement touchés. Des dizaines de milliers de personnes ont été déplacées par les combats, et bon nombre qui avaient déjà abandonné leurs maisons ont dû se déplacer une nouvelle fois. Le CICR et le Croissant Rouge arabe syrien ont distribué des vivres et d'autres secours à plus de 200 000 personnes.

Marianne Gasser est à la tête de la délégation du CICR en Syrie. « Avec l’intensification du conflit, les besoins ont eux aussi augmenté. La situation était déjà critique auparavant », explique-t-elle. « Un grand nombre d'infrastructures ont été endommagées ou détruites, les personnes ont donc encore plus de mal à faire face à leurs besoins pour survivre. En particulier, les personnes n’arrivent pas à accéder aux soins médicaux, soit parce que la situation est instable et dangereuse, soit parce que les secours médicaux sont rares.

Avec l'approche de l’hiver, le CICR et le Croissant-Rouge arabe syrien ont distribué des couvertures à plus de 30 000 personnes, principalement à celles qui ont dû fuir de chez elles. « Nous savons que l'arrivée du froid exacerbera la souffrance des personnes qui fuient la violence », déclare Mme Gasser.  « Malgré les tensions, nous faisons tout notre possible pour leur apporter de l’aide. »

Depuis le début de l'année, le CICR coopère avec le Croissant-Rouge arabe syrien pour distribuer des vivres à plus d'un million de personnes et des articles ménagers de première nécessité à 250 000 personnes. Au cours de la même période, le CICR et le Croissant-Rouge arabe syrien ont contribué à approvisionner en eau plus d'un million de personnes dans les gouvernorats de Damas, Damas-Campagne et Homs.

Action du CICR et du Croissant-Rouge arabe syrien

Assistance

Depuis début septembre, les deux organisations ont distribué plus de 40 000 rations alimentaires d’un mois à plus de 200 000 personnes dans les gouvernorats de Damas, de Damas-Campagne, d’Idlib, d’Homs, d’Hama, de Deir Ezzor, de Lattaquié, d’Alep, de Raqqa, de Tartous et de Sweyda, ainsi que des ustensiles ménagers et d’autres articles essentiels (matelas, serviettes, kits d'hygiène et couvertures).

Eau, assainissement et abri

  • Le CICR et le Croissant-Rouge arabe syrien ont réparé et amélioré l’approvisionnement en eau, l'assainissement et l'hébergement de plus de 21 000 personnes dans six bâtiments publics à Damas, dans 30 bâtiments publics à Homs, et dans 60 bâtiments publics à Alep.
  • Le CICR a fourni de l'eau potable à des milliers de familles qui ont trouvé refuge dans des écoles, d'autres bâtiments publics et dans les communautés d'accueil dans les gouvernorats de Damas, Damas-Campagne, Deir Ezzor, Homs et Alep.
  • Le CICR a aidé les sections du Croissant-Rouge arabe syrien à transporter de l’eau par camion à 65 000 personnes déplacées dans le gouvernorat de Damas-Campagne et à 15 000 habitants de Deir Ezzor pour les aider à faire face aux pénuries d'eau.
  • Le CICR a installé un nouveau groupe électrogène de secours d’une capacité de 2 000 kVA pour la station de pompage d’Ain Al-tanour dans la ville de Homs. Le générateur assurera un approvisionnement fiable en eau à plus d'un million d’habitants de la ville.

Santé

  • Le CICR a évalué la situation dans les deux hôpitaux de Damas - Ibn Al Nafees et Al-Mujtahed - afin d’avoir une idée plus claire des besoins en matière de santé.
  • Les équipes de secouristes du Croissant-Rouge arabe syrien ont visité Daraya (gouvernorat de Damas-Campagne) afin de fournir des soins médicaux.
  • Les hôpitaux du Croissant-Rouge arabe syrien à Homs et Idlib ont été livrés en instruments chirurgicaux.

Informations complémentaires :
Cecilia Goin, CICR Damas, tél. : +963 930 177 746 ou 963 11 331 0476
Hicham Hassan, CICR Genève, tél : +41 22 730 25 41 ou +41 79 536 92 57


Photos

Al-Sha'ar, à Alep, le 23 Septembre. Un garçon blessé par des éclats d'obus est soigné. 

Al-Sha'ar, à Alep, le 23 Septembre. Un garçon blessé par des éclats d'obus est soigné.
© Reuters

L'hôpital Dar Al Shifa, à Sha'aar, Alep, endommagé par les combats. 

L'hôpital Dar Al Shifa, à Sha'aar, Alep, endommagé par les combats.
© Reuters / G. Tomasevic

Bustan Al-Basha, à Alep. Une femme traverse une rue jonchée de décombres après avoir constaté les dégats occasionnés sur sa maison. 

Bustan Al-Basha, à Alep. Une femme traverse une rue jonchée de décombres après avoir constaté les dégats occasionnés sur sa maison.
© Reuters

Personnes déplacées qui vivent dans une école à Damas, après avoir fui les violences dans leur ville d'origine.  

Personnes déplacées qui vivent dans une école à Damas, après avoir fui les violences dans leur ville d'origine.
© Reuters

Al Khalidieh près de Homs. Une école endommagée. 

Al Khalidieh près de Homs. Une école endommagée.
© Reuters