• Envoyer
  • Imprimer

Syrie : situation humanitaire et activités du CICR et du Croissant-Rouge – juillet et août 2012

31-08-2012 Point sur les activités

La situation en Syrie et la réponse humanitaire du CICR et du Croissant-Rouge arabe syrien durant les mois de juillet et août 2012.

Août 2012

31 août 2012

Homs, Syria. A woman in front of  her damaged house. 

Homs, Syria. A woman in front of her damaged house.
© Reuters

Depuis la mi-juillet, les combats à Damas et les alentours s’intensifient presque sans interruption. La détérioration de la situation dans de nombreuses parties de la Syrie est aujourd’hui quasiment irréversible. Aider le nombre toujours plus important de personnes dans le besoin est une priorité absolue.

17 août 2012

Alep et les zones rurales alentour sont dans une situation d'extrême tension, les combats se poursuivant dans plusieurs districts. Le nombre de tués et de blessés augmente chaque jour, et l'on compte des milliers de personnes déplacées. Malgré les difficultés, les volontaires du Croissant-Rouge arabe syrien continuent d'apporter de l'aide à ceux qui en ont besoin.

 

Province d'Alep. Dess roquettes ont touché la maison de cette femme  la nuit précédente, tuant son fils de 18 ans. 

Province d'Alep. Dess roquettes ont touché la maison de cette femme la nuit précédente, tuant son fils de 18 ans.
© Reuters / Z. Bensemra

9 août 2012

Des milliers de civils, en particulier dans les gouvernorats de Damas et d'Alep, sont désespérément en quête de sécurité. En dépit des problèmes croissants auxquels ils ont été confrontés ces trois dernières semaines, le CICR et le Croissant-Rouge arabe syrien sont venus en aide à plus de 125 000 personnes touchées par la violence dans plusieurs parties de la Syrie.

7 août 2012

Des milliers de déplacés n’ont d’autre choix que de rester là où ils sont jusqu’à ce qu’ils se sentent suffisamment en sécurité pour retourner chez eux. Comme beaucoup d’autres personnes touchées par les combats, ils continuent à dépendre de l’assistance humanitaire.

Ces quatre derniers jours :

  • À Alep, des milliers de personnes ont trouvé refuge dans 80 écoles. À grand peine, le Croissant-Rouge arabe syrien continue de leur distribuer des vivres et d’autres biens de première nécessité.
  • À Damas, le CICR a remis au Croissant-Rouge arabe syrien du matériel médical en quantité suffisante pour soigner environ 500 blessés.
  • Le CICR a fourni des vivres pour nourrir pendant un mois quelque 13 500 personnes déplacées à Adra al-Ommaliyeh, Douma, Jaramana et Yabroud, dans le gouvernorat de Damas-Campagne. Il a également remis aux sections du Croissant-Rouge des gouvernorats de Hama, Idlib et Lattaquié des vivres devant permettre de couvrir les besoins de plus de 23 000 personnes.
  • En coopération avec le Croissant-Rouge arabe syrien, le CICR a pris les mesures nécessaires pour que des techniciens «eau et assainissement» puissent installer des réservoirs d’eau et autres dispositifs devant permettre aux centaines de déplacés hébergés dans des écoles – dans les quartiers de Masaken Barzeh et de Mezzeh (ville de Damas) et à Khan al-Sheeh, Tal Kurdi et Al-Nabak (gouvernorat de Damas-Campagne) – d’avoir accès à de l’eau potable en quantité suffisante.
Province de Idlib. Des civils, qui fuient les combats à Alep, attendent à un point de frontière non officiel pour entrer en Turquie. 

Province de Idlib. Des civils, qui fuient les combats à Alep, attendent à un point de frontière non officiel pour entrer en Turquie.
© Reuters / Z. Bensemra

 

4 août 2012

Le CICR appelle toutes les parties à respecter pleinement les règles et principes du droit international humanitaire, ou « droit de la guerre ».

3 août 2012

Des civils syriens, dont bon nombre trouvent refuge dans des écoles et autres établissements publics, luttent toujours au jour le jour pour leur survie. Depuis la mi-2011, le CICR et le Croissant-Rouge arabe syrien sont venus en aide à quelque 750 000 personnes dans les zones touchées par la violence à travers le pays.

La semaine dernière :

Province d'Idlib, Syrie. Des femmes font la queue devant l'une des rares boulangeries encore ouvertes. 

Province d'Idlib, Syrie. Des femmes font la queue devant l'une des rares boulangeries encore ouvertes.
© Reuters / Z. Bensemra

  • Plusieurs écoles d'Alep ont été ouvertes comme centres d'accueil. Le Croissant-Rouge arabe syrien a distribué de la nourriture, des matelas, des produits d'hygiène et autres articles de première nécessité. Avec le soutien du CICR, le Croissant-Rouge arabe syrien a pris les dispositions nécessaires pour que des techniciens « eau et assainissement » installent des réservoirs d'eau, des conduites d'eau ainsi que des douches, et effectuent des réparations dans dix écoles abritant quelque 2 000 personnes déplacées.
  • Le CICR a organisé l'acheminement, par le Croissant-Rouge arabe syrien, d'une aide alimentaire en faveur de 52 000 personnes : 25 000 à Damas, 10 000 à Homs, 9 000 à Hama et 8 000 dans le gouvernorat de  Damas-Campagne. Chaque colis de vivres comprend un kilo de dattes et d’abricots secs pour marquer le mois sacré du ramadan.
  • Le CICR a également envoyé des techniciens « eau et assainissement » dans 12 écoles à Damas et Damas-Campagne, qui hébergent plus de 5 000 personnes afin de s'assurer que les installations peuvent approvisionner suffisamment d'eau potable et maintenir des conditions d’hygiène et d’assainissement acceptables pour tous ceux qui y trouvent refuge. Dans deux localités du gouvernorat de Damas-Campagne, de nouveaux réservoirs d'eau ont été installés afin que les 10 000 personnes déplacées et les communautés qui les accueillent bénéficient d'un approvisionnement adéquat en eau propre.

 

Informations complémentaires :
Rabab Al-Rifaï, CICR Damas, tél. : +963 993 700 847 ou +963 11 331 0476
Cecilia Goin, CICR Beyrouth, tél. : +961 353 1694
Hicham Hassan, CICR Genève, tél. : +41 22 730 25 41 ou +41 79 536 92 57

Juillet 2012

Une femme syrienne réfugiée temporairement dans une école de la ville Syrian Wadi Khaled au Liban. 

Une femme syrienne réfugiée temporairement dans une école de la ville Syrian Wadi Khaled au Liban.
© Reuters / J. Saidi

30 juillet 2012

La situation demeure très dangereuse et instable dans plusieurs régions de la Syrie tandis que les affrontements armés se poursuivent à Alep, dans certains secteurs de Damas et à Homs. Ces derniers jours, le CICR et le Croissant-Rouge arabe syrien ont continué d'apporter de l'aide à la population déplacée et aux autres personnes touchées par les combats à Damas et ailleurs.

  • À Alep, en coopération avec le Croissant-Rouge arabe syrien, le CICR a pris les dispositions nécessaires pour que des techniciens en eau et assainissement installent des réservoirs et des conduites d'eau ainsi que des douches et effectuent des réparations dans 10 écoles abritant environ 2 000 personnes déplacées. Dans le gouvernorat de Damas-Campagne, des techniciens sont toujours à l'œuvre à Adra al-Ommaliyeh, Sahnaya et Ashrafiyat Sahnaya pour améliorer l'accès à l'eau potable dans les écoles hébergeant des centaines de personnes déplacées.
  • À Homs, plus de 2 300 colis alimentaires – soit assez pour répondre aux besoins de plus de 11 500 personnes pendant un mois – ont été livrés à la section locale du Croissant-
    Rouge arabe syrien pour distribution à la population déplacée.
  • À Damas, le CICR a remis au Croissant-Rouge arabe syrien 5 000 colis alimentaires – de quoi répondre aux besoins de 25 000 personnes pendant un mois – qui seront distribués principalement aux personnes déplacées ayant trouvé refuge dans des écoles et d'autres bâtiments publics.

 

Une maison en feu dans la banlieue Erbeen, Damas, le 21 juillet 2012.  

Une maison en feu dans la banlieue Erbeen, Damas, le 21 juillet 2012.
© Reuters

27 juillet 2012

La situation à Alep est extrêmement instable. À Damas aussi, des milliers de personnes ont fui à la recherche d'un lieu sûr. Plusieurs écoles à Alep ont été transformées en abris et le Croissant-Rouge arabe syrien a distribué des articles de première nécessité, tels que matelas, articles d’hygiène et vivres. Les besoins des personnes déplacées demeurent néanmoins aigus.

Ces deux derniers jours, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et le Croissant-Rouge arabe syrien ont continué de venir en aide aux personnes touchées par les affrontements à Damas :

  • le CICR suit de près la situation dans deux écoles du quartier d’Al-Zahera dans lesquelles se sont réfugiées plus de 500 personnes déplacées, qui reçoivent de la nourriture et des articles d’hygiène du Croissant-Rouge arabe syrien et de la population locale ;
  • le CICR a fourni au Croissant-Rouge arabe syrien 2 300 colis de vivres, qui permettront de nourrir plus de 11 000 personnes pendant un mois. Chacun de ces colis est accompagné d’un kilo de dattes et d’abricots secs pour marquer le mois sacré du ramadan ;
  • dans le cadre de ses activités visant à améliorer l’accès à l’eau potable, le CICR a envoyé des techniciens « eau et assainissement » installer des réservoirs d’eau dans la zone d’Adra al-Ommaliyeh et dans trois écoles de Sahnaya, dans le gouvernorat de Damas-Campagne, où des déplacés ont cherché refuge.