• Envoyer
  • Imprimer

Libye : préparer l'avenir tout en faisant face au présent

17-01-2013 Point sur les activités

Le CICR et le Croissant-Rouge libyen aident les Libyens à se préparer à l'éventualité d'une crise, tout en continuant de répondre aux besoins urgents en termes d'eau, de vivres et autres produits de première nécessité.

Alors que la Libye relève le défi d'une réforme constitutionnelle et politique, beaucoup de gens subissent encore les effets du conflit armé. Le CICR et le Croissant-Rouge libyen continuent de fournir des secours d'urgence. En outre, ils se démènent pour que le personnel médical et les secouristes reçoivent la formation dont ils ont besoin pour exercer leurs fonctions le mieux possible. « Nombre de volontaires et de médecins ont perdu la vie pendant le conflit », dit Abdulhamid Madani, secrétaire général de la Société nationale. « Nous devons faire en sorte que notre organisation et tous ceux qui participent aux activités de secours dans les situations d'urgence soient prêts à agir s'il le faut. En étant prêts, nous pouvons contribuer à sauver beaucoup de vies. »

Dans certaines régions de Libye, les personnes déplacées continuent de subir les conséquences du conflit qui a frappé le pays l'an dernier. « À Abou Greïn, à 120 km au sud-est de Misrata, nous avons trouvé des personnes déplacées qui vivaient dans des installations publiques et autour d'un entrepôt municipal », raconte Asma Awan, déléguée du CICR basée à Tripoli. « Certaines personnes étaient déplacées depuis plus d'un an et avaient désespérément besoin d'une assistance. Nous avons fourni des vivres pour nourrir pendant un mois environ 600 personnes, ainsi que d'autres articles essentiels comme des couvertures, des matelas et des articles d'hygiène. »

Des milliers de réfugiés syriens sont arrivés en Libye depuis le début de la crise dans leur pays. Beaucoup se sont installés à Misrata, dans l'ouest de la Libye. Au cours des deux derniers mois, le Croissant-Rouge libyen et le Conseil des réfugiés syriens basé à Misrata ont enregistré plus de 500 familles qui, pour la plupart, venaient d'arriver. Bien que les communautés locales aient fait preuve de générosité, certains nouveaux arrivants avaient cruellement besoin d'aide lors des premiers jours. La section du Croissant-Rouge libyen à Misrata et le CICR ont distribué des produits alimentaires et d'autres articles de première nécessité afin de couvrir les besoins de 3 000 personnes pendant un mois.

Former des personnes à la gestion des catastrophes

Le CICR et le Croissant-Rouge libyen ont récemment réuni 12 organisations gouvernementales et de la société civile et plus de 150 personnes pour un cours de formation d'une journée à la gestion des catastrophes et à l'intervention. L'exercice, une simulation d'accident d'avion, avait lieu à l'aéroport Matiqah, à Tripoli.

Parmi les participants figuraient les services d'urgence et d'ambulance, l'Autorité nationale de la sécurité, les forces de sécurité, les ministères de la Santé, de l'Intérieur et de la Défense, les forces aériennes, l'équipe de gestion de crise du cabinet du Premier Ministre et le réseau mondial de volontaires Libyan Aid.

La formation couvrait certains aspects de l'intervention en cas de catastrophe, tels que la coordination parmi les secteurs intéressés, la communication avec les autorités concernées, les premiers secours et le triage des victimes, la définition de zones de triage, l'utilisation d'hélicoptères pour l'évacuation des victimes hors de la zone de catastrophe et le transport des victimes à l'hôpital.

« C'est la première fois qu'un tel exercice a lieu en Libye. J'ai été impressionné par la manière dont il a été organisé. J'espère qu'il contribuera à améliorer la coordination parmi les services d'urgence », dit le docteur Hani al-Hadi Hussein, chirurgien à l'hôpital central de Tripoli, qui a participé à l'exercice. Il est maintenant prévu d'élaborer un protocole et un plan d’intervention d’urgence en cas de catastrophe.

Former les médecins à soigner les personnes blessées par arme

Bien que les combats se soient terminés fin 2011, de nombreuses zones en Libye sont infestées d'armes qui continuent de mutiler et de tuer des personnes, en particulier des enfants.

Le CICR, le Croissant-Rouge libyen et le ministère de la Santé ont récemment organisé à Tripoli un séminaire de deux jours sur le traitement des blessures causées par des mines, des balles, des éclats d'obus et d'autres armes. Participaient au séminaire (le cinquième du genre) 120 médecins provenant de différentes régions de Libye, dont beaucoup travaillaient pour le ministère de la Santé et avaient eu fréquemment à soigner des blessés de guerre avec peu de moyens.

« Le ministère de la Santé continue à renforcer la capacité des médecins libyens de soigner le mieux possible les personnes blessées, parce que ce qu'ils font contribue à sauver des vies », explique le docteur Nuriddin Dughman, ministre de la Santé.

Former aux premiers secours et au droit international humanitaire

Le CICR a formé plus de 80 volontaires du Croissant-Rouge libyen, issus de plus d'une vingtaine de sections locales à travers le pays, à dispenser des cours de formation aux premiers secours. À ce jour, trois formations de formateurs ont été données à Khoms et Zawiya, dans l'ouest de la Libye, et à Sabha, dans le sud. Un autre cours doit être dispensé dans l'est du pays avant la fin de l'année.

Deux cours de droit international humanitaire ont été organisés à Tripoli à l'intention de 51 officiers de l'armée libyenne et des forces de sécurité libyennes nouvellement constituées. Le but est de permettre aux forces armées libyennes d'enseigner le droit international humanitaire dans leurs centres de formation et de prendre en compte cette branche du droit dans leurs opérations militaires et leur doctrine. Il est prévu de donner d'autres cours de la sorte.

Informations complémentaires :
Saleh Dabbakeh, CICR Tripoli, tél. : +218 919 307 706
Hicham Hassan, CICR Tripoli, tél. : +218 913 066 198
Wolde-Gabriel Saugeron, CICR Genève, tél. : +41 22 730 31 49 ou +41 79 536 64 05


Photos

Des secouristes du Croissant-Rouge libyen évacuent un  

Aéroport Ma'tigah, Tripoli, Libye.
Des secouristes du Croissant-Rouge libyen évacuent un "accidenté" lors d'un exercice de simulation.
© ICRC / M. Hawas

Les secouristes du Croissant-Rouge libyen transportent un  

Aéroport Ma'tigah, Tripoli, Libye.
Les secouristes du Croissant-Rouge libyen transportent un "accidenté" vers une ambulance durant un exercice impliquant un accident d'avion simulé.
© ICRC / M. Hawas

Secouristes du Croissant-Rouge libyen 

Aéroport de Ma'tigah, Tripoli, Libye.
Des secouristes du Croissant-Rouge libyen éloignent un "blessé" du lieu d'un "accident d'avion" au cours d'un exercice.
© CICR / M. Hawas