• Envoyer
  • Imprimer

Syrie : malgré les difficultés, l'aide continue à parvenir à ceux qui en ont besoin

29-01-2013 Point sur les activités

La situation humanitaire continue de se détériorer en Syrie, et rien ne laisse présager une fin prochaine des combats. Le CICR et le Croissant-Rouge arabe syrien poursuivent leurs efforts pour surmonter les obstacles qu'ils rencontrent à travers le pays lors des actions qu'ils mènent afin d'apporter une assistance plus que nécessaire aux victimes du conflit.

La souffrance des hommes, des femmes et des enfants a atteint des niveaux sans précédent dans le pays. Avec l'intensification des combats dans différentes parties de la Syrie, il est de plus en plus difficile d'accéder à certaines zones comme Alep, Deir Ezzor et Idlib. Colis alimentaires, articles d'hygiène, matelas et couvertures continuent cependant d'être fournis et distribués à travers le pays, en coopération avec le Croissant-Rouge arabe syrien. En outre, les efforts se poursuivent dans tout le pays pour répondre aux besoins en termes d'eau et d'assainissement.

« Répondre aux besoins de manière prompte et efficace reste la priorité dans nos opérations », déclare Edwin Gilmore, qui coordonne la logistique du CICR dans le pays. « Routes bloquées, infrastructures endommagées et combats violents, voilà quelques-uns des obstacles que nous devons contourner pour atteindre les personnes qui ont besoin d'une assistance. Parfois, cela signifie que nous devons trouver d'autres voies d'accès ou profiter d'une brève accalmie dans les combats. »

Les dures conditions climatiques qui ont frappé la Syrie début janvier ont non seulement exacerbé les souffrances des personnes déplacées mais aussi compliqué l'acheminement des articles de secours, en rallongeant notamment la durée de temps nécessaire pour qu'ils arrivent à destination. « Nous avons mis près de 10 heures pour atteindre Idlib, alors que le voyage prend normalement 4 heures », indique Marianne Gasser, chef de la délégation du CICR en Syrie, de retour à Damas.

Depuis début janvier, le CICR a toutefois réussi à venir en aide aux personnes dans le besoin à Damas, Damas-Campagne, Homs, Hama, Tartous, Lattaquié, Alepp, Idlib, Hassakeh, Raqqa et Deir Ezzor. Les collaborateurs du CICR sont aussi parvenus à effectuer des visites sur le terrain dans un certain nombre d'endroits, notamment Damas-Campagne, Homs, Hama et Sweida, où l'institution et la Société nationale ont évalué conjointement les installations d'approvisionnement en eau et d'assainissement, et prévu d'autres distributions d'articles de secours.

« Il est très important pour nous d'aller sur le terrain et de voir la situation de nos propres yeux, précise Mme Gasser. Ce n'est pas chose facile, mais c'est primordial pour nous, et tous les jours nos collaborateurs repoussent les limites du possible. C'est en écoutant ce que les gens ont à dire et en voyant comment ils vivent que nous sommes mieux à même de comprendre les besoins humanitaires sur place et d'y répondre de manière plus efficace. Nous essayons toujours d'atteindre un équilibre entre les préoccupations que nous avons concernant la sécurité de notre personnel et la nécessité pour nous d'être sur le terrain. Nous sommes même en train de négocier sur les lignes de front. »

Depuis le début de l'année, en collaboration avec le Croissant-Rouge arabe syrien, le CICR a fourni :

  • des colis de vivres pour quelque 164 000 personnes à Damas, Damas-Campagne, Homs, Hama, Idlib, Alep et Lattaquié ;
  • autour de 30 000 matelas et couvertures en total en faveur de 15 000 personnes à Damas, Damas-Campagne, Homs, Hama, Idlib, Alep et Lattaquié ;
  • des assortiments d’ustensiles de cuisine (casseroles, assiettes, tasses et couverts) pour 20 000 personnes déplacées à Damas et Damas-Campagne ;
  • des articles d'hygiène (shampoing, savon, détergent, produits d'hygiène féminine, etc.) à l'intention de 50 000 personnes déplacées à Damas, Damas-Campagne, Homs et Lattaquié.

En janvier, le CICR a aussi répondu aux besoins médicaux :

  • en donnant du matériel chirurgical ainsi que du matériel médical et des médicaments à quatre hôpitaux de Damas et Damas-Campagne, après avoir évalué les besoins de ces structures et leurs capacités chirurgicales ;
  • en faisant don de matériel chirurgical ainsi que de matériel médical et de médicaments à la Société du Croissant-Rouge palestinien, qui travaillait à Damas, pour qu'elle les distribue, en coopération avec le Croissant-Rouge arabe syrien, aux hôpitaux installés dans le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk.

En collaboration avec le Croissant-Rouge arabe syrien, le CICR a également pourvu aux besoins en matière d'eau et d'assainissement :

  • en acheminant de l'eau par camion en faveur de 65 000 personnes à Tal Kurdi et Nabek (Damas-Campagne) ;
  • en fournissant plus de 10 000 bouteilles d'eau potable à Hassakeh et Deir Ezzor, à l'intention de près de 60 000 personnes ;
  • en livrant près de 380 000 litres d'hypochlorite de sodium, produit pour traiter l'eau, à Homs, Hama, Damas, Deir Ezzor et Tartous, afin d'aider les services des eaux locaux à maintenir leurs stocks d'eau potable pour 12 500 000 personnes ;
  • en continuant d'améliorer les systèmes d'approvisionnement en eau et d'assainissement, ainsi que les logements, dans 99 centres accueillant près de 35 000 personnes déplacées à Homs, Alepp, Sweida et Deir Ezzor.

Informations complémentaires :
Rima Kamal, CICR Damas, tél. : +963 930 33 67 18 ou +963 11 331 04 76
Dibeh Fakhr, CICR Genève, tél. : +41 22 730 37 23 ou +41 79 447 37 26


Photos

Ain Tarma, Damas. Un bâtiment en feu à la suite des combats. 

Ain Tarma, Damas
Un bâtiment en feu à la suite des combats.
© Reuters

Une jeune fille déplacée dans une école suite aux combats. 

Umm Jalal, Idlib
Une jeune fille déplacée dans une école suite aux combats.
© Reuters

Entrepôt du CICR à Damas 

Damas
Entrepôt du CICR
© CICR / R. Kamal

Damas-Campagne. Déchargement d'eau en bouteille dans un entrepôt du CICR. 

Damas-Campagne.
Déchargement d'eau en bouteille dans un entrepôt du CICR.
© ICRC