• Envoyer
  • Imprimer

Philippines : des civils sans logement

27-09-2013 Point sur les activités

CICR/Croix-Rouge philippine – Plus de deux semaines après la flambée de violence qui a éclaté dans la ville de Zamboanga (Philippines), le bilan communiqué par des sources gouvernementales à ce jour est de 132 morts et 213 blessés. Plus de 118 000 civils ont dû fuir en abandonnant pratiquement tous leurs biens personnels. Pour ces déplacés, les perspectives d'avenir sont très sombres.

« Notre maison a été dévastée par les flammes », raconte Milagrosa Magalso, 46 ans et mère de deux enfants, qui vivait dans le barangay de Santa Catalina, une des zones les plus durement touchées par les violences. « Nous avons du mal à imaginer que nous devrons tout recommencer à zéro. » Des milliers d'habitations ont été entièrement incendiées, et les infrastructures publiques gravement endommagées. Nombreux sont les civils qui ne pourront jamais regagner leur logement.

« C'est une situation dramatique pour toute la population de Zamboanga », explique Gwendolyn Pang, secrétaire générale de la Croix-Rouge philippine. « Outre le fait de n'avoir plus de maison, les habitants ont perdu leurs moyens de subsistance. Ils vont devoir reconstruire leur vie à partir de rien, ce qui leur prendra un temps considérable et leur demandera des efforts colossaux. Nous devons nous préparer à faire face à des déplacements sur le long terme, en collaboration avec le Comité international de la Croix-Rouge. »

Dès le début de la crise, la Croix-Rouge philippine et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ont mené conjointement des opérations de secours, dont l'objectif principal était de répondre aux besoins des personnes hébergées dans le complexe sportif Joaquin F. Enriquez – le plus grand centre d'évacuation de la ville. Les deux organisations ont intensifié leurs opérations conjointes depuis la semaine dernière et pourvoient aussi aux besoins des personnes sinistrées dans d'autres quartiers de la ville.

Action menée au complexe sportif Joaquin F. Enriquez

  • Distributions quotidiennes de repas chauds à 10 000 déplacés (moyenne). Près de 134 000 repas ont été distribués entre le 9 et le 21 septembre. En appui à la Croix-Rouge philippine, le CICR a envoyé 1 000 colis alimentaires contenant 25 kg de riz, de l'huile, des sardines, du sucre, du café, du sel et de la sauce de soja à la section de Zamboanga.
  • Distribution d'articles (ustensiles de cuisine, jerrycans, bassines, serviettes, savon et lessive) à 33 000 personnes.
  • Au total, 31 tentes collectives faites de bâches fournies par le CICR ont été montées à ce jour par 120 personnes évacuées participant à un programme « argent contre travail ». Ces tentes peuvent abriter plus de 2 500 personnes..
  • Approvisionnement en eau potable par trois réservoirs d'eau souples d'une capacité totale de 30 000 l, réapprovisionnés chaque jour par camion-citerne.
  • Au poste de secours de la Croix-Rouge philippine, deux médecins, six membres du personnel infirmier, et deux membres du personnel de la Croix-Rouge philippine ont donné des consultations et fourni des services ambulatoires à 625 patients. Une ambulance est à disposition pour les transports à l'hôpital.
  • Fourniture de soutien psychosocial par une équipe d'aide sociale de dix employés et volontaires de la Croix-Rouge philippine. Des séances de gestion du stress traumatique en entretien individuel, des thérapies par l'art ou le jeu (coloriage, peinture, contes) à l’intention des enfants, et des présentations vidéos ont été proposées à près de 11 000 personnes.
  • Près de 150 personnes ont demandé et reçu l'aide de la Croix-Rouge philippine pour rétablir le contact avec les proches dont ils ont été séparés durant les affrontements ou pour les localiser. Le bureau d'aide sociale de la Croix-Rouge philippine a mis en place un service gratuit d'appels par téléphone portable et de SMS.
  • Les employés et les volontaires de la Croix-Rouge philippine et 20 étudiants en médecine de Zamboanga fournissent des services de promotion de l’hygiène et de la santé et dispensent des formations à l'intention des volontaires chargés des activités de santé communautaire et des personnes déplacées. health volunteers and the displaced.

Action menée dans d’autres quartiers de Zamboanga

  • Approvisionnement en eau potable par cinq réservoirs d'eau souples d'une capacité totale de 30 000 l, réapprovisionnés chaque jour par camion-citerne.
  • Distribution, à 800 personnes, de colis d'aliments secs contenant des rations pour 15 jours.
  • Distribution d’articles (ustensiles de cuisine, jerrycans, bassines, serviettes, savon et lessive, bâches et nattes) à 1 830 personnes.
  • Distribution de 443 nattes à des déplacés Badjao, des pêcheurs autochtones qui ont choisi de rester sur leurs embarcations le long de la côte.
  • Fourniture de matériel médical par le CICR pour soigner 50 blessés par arme et prodiguer des soins généraux à 1 000 autres patients à l'hôpital temporaire établi à l'université de West Mindanao.
  • Fourniture d’un service d'ambulance et des premiers secours aux blessés par arme et autres personnes nécessitant une prise en charge par le personnel de la Croix-Rouge philippine.

Informations complémentaires :
Soaade Messoudi, CICR Manille, tél. : +63 918 907 2125
Allison Lopez, CICR Manille, tél. : +63 908 868 6884
Anastasia Isyuk, CICR Genève, tél. : +41 22 730 30 23 ou +41 79 251 93 02