Halte à la violence contre les soins de santé

La violence dirigée contre les patients et les personnels de santé est un des défis humanitaires majeurs auxquels le monde fait face aujourd’hui. Et pourtant, cette violence passe souvent inaperçue. Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a lancé une campagne mondiale qui vise à rendre plus sûr l’accès à des soins de santé efficaces et dispensés en toute impartialité pendant les conflits armés et autres situations d’urgence.

Tous les documents sur les Soins de Santé en Danger
 

Le problème : Les attaques

Dans de nombreux pays touchés par des conflits, des ambulances et des hôpitaux sont directement visés par des attaques qui tuent ou blessent des personnels de santé et des patients. Les personnels de santé sont souvent harcelés ou menacés par les combattants, mais ils peuvent aussi être tués, enlevés ou dévalisés. D'après les informations reçues, il arrive régulièrement que des malades et des blessés soient tués ou blessés, harcelés et intimidés.

Journée mondiale de la santé : patients et personnels toujours victimes d’agressions

À l'occasion de la Journée mondiale de la santé, le 7 avril, le CICR publie un rapport sur la violence qui touche les soins de santé. Établi d'après de nombreux cas recensés, le rapport vise à sensibiliser le public aux situations de violence que subissent les personnes ayant besoin de soins ou celles qui les dispensent.

  • Israël et les territoires occupés : civils et personnel médical font les frais du conflit

    Le CICR déplore les victimes et les dégâts au sein de la section du Croissant-Rouge palestinien à Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza. Le 9 juillet, une douzaine d’employés et de volontaires ont été blessés et trois ambulances ont été détruites.

  • Soudan du Sud : le CICR exhorte au respect de la mission médicale et de l’action humanitaire

    Le CICR est inquiet de voir que la mission médicale et l’action humanitaire, ainsi que les personnes qui mènent cette action au Soudan du Sud ne sont pas respectées. L’institution exhorte toutes les parties à prendre des mesures immédiates pour que le personnel médical et humanitaire et soient épargnés par les combats.

  • République centrafricaine : des milliers de personnes forcées à fuir, les centres de santé pillés

    Des milliers de personnes dans plusieurs zones de l'ouest de la République centrafricaine ont été contraintes de fuir dans la brousse. Parce que les structures de santé ont été pillées et que le personnel de santé a fui, plus aucune structure n'est en état de fonctionner hors de la capitale, Bangui.

  • RCA : la situation humanitaire continue de se dégrader

    Yaloké, à l’ouest de la République centrafricaine, a été le théâtre de violences qui ont provoqué des déplacements de populations vers la brousse. En dehors des services fournis par les organisations humanitaires, aucune structure sanitaire ne fonctionne hors de Bangui, les médicaments manquent et des centres de santé ont été saccagés ou fermés.

  • République centrafricaine : crise négligée

    La crise en République centrafricaine affecte des centaines de milliers de personne. La population est désespérée cependant que la violence armée se prolonge et que les installations de santé sont attaquées et pillées, contraignant le personnel à fuir et privant des milliers de personne de soins de santé.

  • Les soins de santé dans la ligne de mire

    Françoise Duroch de Médecins Sans Frontières explique comment les conflits et la violence perturbent les soins de santé et qu’il arrive que des travailleurs médicaux deviennent des cibles directes de la violence. Elle explique dans quelles circonstances MSF est parfois contraint de suspendre ses activités et quels sont les critères pour que l'organisation décide de rendre publique une situation.

  • Les soins de santé dans la ligne de mire

    Dans cette tribune publiée par Al-Jazira, le président de MSF International, le Dr Unni Karunakara, et le président du CICR, Peter Maurer, décrivent l'ampleur des risques auxquels les soins de santé sont exposés, leurs effets, et les mesures que les organisations prennent pour transformer en profondeur la situation sur le terrain.

  • RD Congo : la violence contre la population doit cesser dans le Masisi

    Après plusieurs jours d'intenses combats dans la ville de Kitchanga (territoire de Masisi, Nord-Kivu), la situation de la population est dramatique. Selon l'équipe du CICR qui s’est rendue sur place le 5 mars, des cadavres jonchaient les rues.

  • Les personnels de santé ne doivent pas être l'objet d'attaques

    Partout dans le monde, là où des conflits font rage, les personnels de santé sont pris dans les feux croisés alors qu'ils tentent de prêter assistance aux blessés et aux malades. Ils ne doivent pas être l'objet d'attaques.

  • Une population en manque de soins - Ouest de la Côte d'Ivoire

    Dans l'ouest de la Côte d'Ivoire, des villages entiers ont été détruits et des centres de soins pillés. Alors que la région retrouve un calme précaire, des milliers de réfugiés et de déplacés internes veulent rentrer chez eux.