Halte à la violence contre les soins de santé

La violence dirigée contre les patients et les personnels de santé est un des défis humanitaires majeurs auxquels le monde fait face aujourd’hui. Et pourtant, cette violence passe souvent inaperçue. Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a lancé une campagne mondiale qui vise à rendre plus sûr l’accès à des soins de santé efficaces et dispensés en toute impartialité pendant les conflits armés et autres situations d’urgence.

Tous les documents sur les Soins de Santé en Danger
 

RECHERCHE DE SOLUTIONS : Des consultations d'experts sur Les soins de santé en danger

Dans le cadre du projet sur « Les soins de santé en danger », des responsables politiques, des universitaires, des médecins, des porteurs d'armes et des représentants de la société civile se réunissent et travaillent ensemble à des recommandations pratiques pour rendre plus sûr l'accès aux soins de santé.

Atelier de Bruxelles : cadres normatifs nationaux pour la protection des soins de santé

La question de la sécurité des patients, d’une part, et des personnels de santé, structures médicales et véhicules sanitaires, d’autre part, est au centre du droit international humanitaire depuis l’adoption de la première Convention de Genève en 1864. Entre 2008 et 2010, le CICR a répertorié 655 incidents violents touchant les soins de santé dans 16 régions différentes du monde.

  • Canada : des experts appellent à la protection des structures médicales lors des conflits

    Il reste encore beaucoup à faire pour protéger les hôpitaux et les dispensaires dans des pays en proie à des conflits, comme la Syrie, la Somalie et la République centrafricaine, où les combats ont gravement endommagé les structures médicales, mettant d’innombrables vies en danger.

  • Les soins de santé en danger : premiers jalons posés au colloque de Londres

    Des professionnels de la santé enlevés, des médecins assassinés, des dispensaires saccagés, des vaccins refusés à des dizaines de milliers d'enfants... Ce sont là quelques exemples d'atteintes aux soins de santé du fait de la violence armée qui ont galvanisé les débats des experts de la santé et des acteurs humanitaires réunis à Londres pour envisager des solutions urgentes à ce problème.

  • Atelier de Bruxelles : cadres normatifs nationaux pour la protection des soins de santé

    La question de la sécurité des patients, d’une part, et des personnels de santé, structures médicales et véhicules sanitaires, d’autre part, est au centre du droit international humanitaire depuis l’adoption de la première Convention de Genève en 1864. Entre 2008 et 2010, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a répertorié 655 incidents violents touchant les soins de santé dans 16 régions différentes du monde. Aussi l’institution a-t-elle décidé de prendre des mesures accrues pour remédier à cet état de fait sur le terrain et de lancer une vaste consultation d’experts chargés de dégager des solutions.