• Envoyer


Bannière

FamilyLinks.ICRC.ORG

Vers le site de la campagne

Banniere RSS

Le CICR en République centrafricaine

En République centrafricaine, le CICR apporte protection et assistance aux personnes touchées par la situation de conflit armé ou d'autres situations de violence. Il fournit des secours d’urgence, réalise des projets de soutien aux moyens d’existence et remet en état les installations d’approvisionnement en eau et d’assainissement. En outre, il visite les détenus, rétablit les liens familiaux entre proches séparés par la situation de conflit et s’emploie à promouvoir le droit international humanitaire (DIH) auprès des divers acteurs en présence.

Faits et chiffres

Le conflit et les violences qui secouent la République centrafricaine depuis décembre 2013 ont été particulièrement meurtriers, aggravant une situation humanitaire déjà précaire. Le CICR et la Croix-Rouge centrafricaine redoublent d'efforts pour porter secours aux personnes les plus durement touchées.

De décembre 2013 à mars 2014, le CICR a :

  • évacué plus de 900 personnes blessées et effectué, à l’hôpital communautaire de Bangui, plus de 560 opérations chirurgicales pour des blessures liées aux violences intercommunautaires ;
  • assuré près de 5 800 consultations médicales grâce aux unités mobiles envoyées dans la région de Kaga Bandoro ;
  • livré quotidiennement 430 000 litres d’eau à plus de 70 000 personnes déplacées se trouvant sur le site de l’aéroport de Bangui et à plus de 5 800 autres sur le site de Boy-Rabe ;
  • distribué des articles de première nécessité à près de 17 000 personnes ;
  • distribué plus de 760 000 rations individuelles de nourriture de 2 400 calories (comprenant du riz ou du maïs et des haricots, de l’huile et du sel) ;
  • distribué de la nourriture et du matériel de première nécessité aux personnes détenues à Bangui, ainsi que du matériel (médicaments, pansements, fiches patients, thermomètres et autres outils) pour l’ouverture d’un dispensaire à la maison d’arrêt de Ngaragba ;
  • poursuivi le dialogue bilatéral et confidentiel engagé avec les parties au conflit, les autorités, les groupes armés, les forces multinationales et d’autres acteurs concernés, afin de mieux faire respecter le droit international humanitaire et le droit international des droits de l'homme;
  • sensibilisé plus de 200 porteurs d’armes au respect des principes fondamentaux du droit humanitaire et des droits de l’homme ;
  • soutenu la Croix-Rouge centrafricaine dans son action d’urgence et apporté un soutien psychologique aux volontaires participant au ramassage et à l’inhumation des corps.

Le CICR emploie plus de 400 personnes en République centrafricaine.

>> Plus de faits et chiffres

Magazine Croix-Rouge Croissant-Rouge