• Envoyer
  • Imprimer

Le CICR en Guinée

19-12-2013 Introduction

En Guinée, le CICR apporte protection et assistance aux personnes touchées par les situations de violence auxquelles le pays est parfois confronté.

Protection

En collaboration avec la Croix-Rouge guinéenne, le CICR porte secours aux personnes blessées lors de situations de violence en s’occupant de leur évacuation. Il s’emploie également avec la Société nationale à rechercher, puis à réunir les membres de familles dispersées par suite de telles situations.

Dans le cadre de ses visites dans les lieux de détention, le CICR observe les conditions de vie des détenus et le traitement qui leur est réservé pour s’assurer de leur conformité avec le droit interne et les normes internationales. Afin d’améliorer la situation de ces personnes, en particulier sur les plans de l’alimentation, des soins de santé et de l’hygiène, le CICR collabore avec les autorités compétentes. Il œuvre également au rétablissement ou au maintien du contact entre les détenus et leur famille.

Le CICR s’attache en outre à sensibiliser les forces de sécurité aux droits de l’homme ainsi qu’aux principes humanitaires régissant le maintien de l’ordre. Il s’attache également à promouvoir le droit international humanitaire (DIH), dont il contribue à l’incorporation dans le droit interne. Le CICR appuie par ailleurs l’incorporation de cette branche du droit et du droit des droits de l'homme dans la doctrine, les programmes de formation et les opérations des forces armées et des forces de sécurité. Son action de promotion du DIH et des principes humanitaires vise aussi les milieux universitaires et la société civile.

Assistance

Le CICR soutient en Guinée six hôpitaux, qu’il aide à renforcer leur capacité de prise en charge des blessés en période de crise. Diverses formations portant notamment sur la chirurgie de guerre sont dispensées aux médecins, civils comme militaires. Les hôpitaux de Conakry et de N'Zérékoré sont ainsi aujourd’hui mieux à même de traiter les personnes blessées par suite de violences politiques ou intercommunautaires, telles que les violences survenues cette année. La Croix-Rouge guinéenne a conclu avec les six hôpitaux soutenus par le CICR des accords prévoyant l’évacuation dans les situations d’urgence des blessés vers ces mêmes structures.

Pour améliorer l’accès à l’eau potable, le CICR appuie la remise en état et la construction d’infrastructures de la Société des eaux de Guinée et du Service national d’aménagement des points d'eau.

Coopération avec la Croix-Rouge guinéenne

Le CICR aide la Croix-Rouge guinéenne à renforcer sa capacité à répondre aux urgences. Il s’emploie en outre avec elle à promouvoir le respect de l’emblème de la croix rouge pour qu’ils puissent plus facilement et rapidement porter assistance en toute sécurité aux personnes touchées par les situations de violence.