• Envoyer
  • Imprimer

La délégation régionale du CICR à Nairobi

23-04-2014 Introduction

La délégation régionale du CICR à Nairobi contribue à promouvoir le droit international humanitaire et mène des activités humanitaires qui incluent l’assistance aux personnes déplacées ou touchées par les conflits armés au Kenya, à Djibouti et en Tanzanie. Elle est un centre logistique important pour les opérations du CICR en Somalie, au Soudan du Sud et dans la région des Grands Lacs.

Deuxième plus grand centre de logistique du CICR au monde

La situation géographique du Kenya en fait une base idéale pour les activités du CICR en Afrique de l’Est et dans les régions voisines. Le pays dispose en effet d’un bon réseau routier, de bonnes liaisons aériennes et d’infrastructures permettant d’importer et d’exporter des marchandises à partir du port de Mombasa. La délégation régionale établie en 1973 abrite donc le deuxième plus grand centre logistique du CICR. Elle permet aujourd’hui de mener des opérations au Soudan du Sud, en Somalie et dans la région des Grands Lacs.

Promotion du droit international humanitaire et des droits de l’homme

La délégation dispense des formations sur le droit international humanitaire (DIH) aux forces armées de la région. Chaque année, divers événements sont organisés en vue de promouvoir l’étude du DIH et d’encourager la recherche dans les milieux universitaires. La délégation dirige par exemple un concours annuel de dissertation et un concours national de plaidoiries ; elle organise un concours panafricain sur le DIH et des questions humanitaires à Arusha (Tanzanie), qui réunit des étudiants des pays anglophones du continent ; et elle dirige aussi un cours annuel de DIH à l’intention des professionnels de l’humanitaire et des décideurs.

La délégation travaille étroitement avec la police et dispense des formations sur les droits de l’homme et la professionnalisation de la police pour garantir que ces droits seront respectés dans le cadre des interventions policières.

Assistance aux détenus et rétablissement des liens familiaux

Des visites sont organisées dans les centres de détention à Djibouti pour évaluer les conditions de détention et s’assurer que les droits des prisonniers de guerre et des détenus civils sont respectés. Le CICR, conjointement avec les Sociétés nationales de la Croix Rouge et du Croissant-Rouge de la région, contribue au rétablissement des liens familiaux par le biais des messages Croix Rouge et appels téléphoniques qui sont proposés aux réfugiés au Kenya, en Tanzanie et à Djibouti. Il s’emploie aussi à réunir les mineurs et enfants non accompagnés avec leur famille.

Coopération avec les Sociétés nationales

La délégation collabore étroitement avec la Croix Rouge du Kenya, la Croix Rouge de Tanzanie et la Société du Croissant Rouge de Djibouti dans le domaine de l’assistance d’urgence, du rétablissement des liens familiaux, de la promotion du DIH, de la préparation aux situations d’urgence et de l’intervention en cas d’urgence. Parallèlement, la délégation s’efforce de renforcer la capacité des Sociétés nationales de fournir des services humanitaires dans leur pays respectif.

La délégation développe actuellement sa stratégie de coopération avec la Croix Rouge du Kenya et soutient les initiatives de cette dernière dans la région afin d’aider d’autres Sociétés nationales africaines à renforcer leurs capacités de gouvernance et d’intervention. Pour la préparation aux catastrophes et l’intervention en cas de catastrophe, les Sociétés nationales reçoivent aussi un soutien de la délégation du CICR dans le domaine de la formation aux premiers secours et à un accès plus sûr.

Apprentissage et développement

Le département de l’apprentissage et du développement de la délégation travaille activement à la formation du personnel du CICR dans toutes les délégations d’Afrique. Les forums institutionnels sur l’apprentissage qu’il organise lui permettent de déceler les lacunes existantes et d’établir des programmes d’apprentissage et de développement qui visent à aider les employés du CICR à mieux s’acquitter de leur mandat et à favoriser l’avancement professionnel. Le département a récemment ouvert une école de direction et de gestion en vue de développer les compétences du personnel du CICR dans ces deux domaines.

Assistance aux handicapés

Le programme du Fonds spécial du CICR en faveur des handicapés, créé en 1983, soutient les centres de réadaptation physique dans les pays à bas revenus. Visant à permettre l’intégration socioéconomique des personnes handicapées, il favorise l’accès aux centres de réadaptation, améliore la qualité des services aux patients et garantit le fonctionnement des centres à long terme. Le Fonds spécial dispose de deux bureaux régionaux : un à Dar es Salaam (Tanzanie), pour les pays anglophones, et un à Lomé (Togo), pour les pays francophones. Les partenaires du programme se sont le Tanzanian Training Centre for Orthopaedic Technologists (TATCOT) à Moshi et le Comprehensive Community Based Rehabilitation in Tanzania (CCBRT) à Dar es Salaam.