• Envoyer


La délégation régionale du CICR à Antananarivo

Un détenu dans la maison centrale d'Antanimora. Présent à Madagascar depuis 2002, le CICR a établi en 2011 une délégation régionale pour l’océan Indien, qui couvre Madagascar, les Comores, Maurice et les Seychelles. Ses activités principales sont notamment les visites aux personnes privées de liberté, la coopération avec les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et la promotion du droit international humanitaire.  En savoir plus

Faits et chiffres

En 2012, le CICR a :

  • visité 10 280 détenus dans 16 prisons malgaches (soit environ 55% de la population carcérale du pays) et 211 détenus aux Comores ;
  • amélioré la santé nutritionnelle d’un millier de détenus en leur distribuant des rations alimentaires à haute valeur énergétique et, si nécessaire, en facilitant leur accès à un traitement médical ;
  • aidé les autorités pénitentiaires malgaches à mettre en place un système de surveillance nutritionnelle ;
  • contribué à favoriser le respect des garanties judiciaires et à améliorer la qualité des services de soins de santé dans les prisons malgaches ;
  • renforcé les capacités des Sociétés Nationales de la Croix-Rouge de la région en matière de préparation aux urgences, de premiers secours et de promotion du droit international humanitaire ;
  • organisé, avec les autorités compétentes, deux formations des formateurs pour la police et la gendarmerie malgaches afin de les aider à mieux intégrer les normes internationales relatives au maintien de l'ordre dans leur enseignement.

Magazine Croix-Rouge Croissant-Rouge

  • Magazine Croix-Rouge Croissant-Rouge
    Madagascar: la dignité oubliée

    Avant même que la crise politique ne s’abatte sur le pays en 2009, Madagascar était l’un des pays les plus pauvres du monde. La forte réduction de l’assistance financière des donateurs a frappé de plein fouet un système pénitentiaire déjà bien mal en point. Les détenus de l’île vivent oubliés de tous, dans des conditions d’exiguïté, de surpopulation et de manque d’hygiène.