• Envoyer
  • Imprimer

La délégation régionale du CICR à Antananarivo

20-08-2013 Introduction

Présent à Madagascar depuis 2002, le CICR a établi en 2011 une délégation régionale pour l’océan Indien, qui couvre Madagascar, les Comores, Maurice et les Seychelles. Ses activités principales sont notamment les visites aux personnes privées de liberté, la coopération avec les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et la promotion du droit international humanitaire.

Protection des détenus

En accord avec les autorités, le CICR visite depuis 2002 les personnes privées de liberté dans les prisons malgaches. Les conditions de détention, le traitement réservé aux détenus et le respect de leurs garanties judiciaires sont au centre des préoccupations de la délégation.

La crise politique que traverse Madagascar depuis 2009 a également des répercussions sur le milieu carcéral. En 2011, le CICR a donc renforcé son programme de visites et sa coopération avec les autorités par une assistance médicale et nutritionnelle, ainsi que par un soutien technique dans le domaine de l'accès à l’eau et de l’assainissement.  

Coopération avec la Croix-Rouge malagasy

Dans le cadre de son partenariat avec la Croix-Rouge malagasy, le CICR offre un appui dans les domaines de la formation aux premiers secours, de la préparation aux urgences et de la communication.

Promotion du droit international humanitaire

Le CICR soutient la Commission nationale de droit international humanitaire et a mis en place un programme de formation aux principes et règles applicables concernant l'usage de la force dans le cadre des opérations de maintien de l'ordre, destiné à la gendarmerie et à la police nationale.

Réhabilitation physique

En outre, le CICR, par son Fonds spécial pour les handicapés, soutient financièrement et techniquement un centre de réhabilitation et d’appareillage orthopédique à Ambositra, géré par l'ONG malgache Akanin' Ny Marary (« le foyer des malades »).

Autres pays couverts par la délégation régionale

Aux Comores, le CICR visite les détenus de la prison de Moroni et y a entrepris un vaste programme d'assainissement. Il est à la disposition des autorités pour toute question relative au droit international humanitaire. Le CICR œuvre aussi au renforcement des capacités du Croissant-Rouge comorien à faire face aux situations d’urgence.

À Maurice et aux Seychelles, le CICR apporte un soutien aux Sociétés nationales de la Croix-Rouge et aux Commissions nationales de droit international humanitaire.

Enfin, le CICR coordonne son action avec les autres composantes du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge présentes dans la région, dont la Plateforme d’intervention rapide pour l’océan Indien (PIROI), constituée par la Croix-Rouge française et la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge afin de soutenir les Sociétés nationales en cas de catastrophe naturelle.


Photos

Un détenu dans la maison centrale d'Antanimora. 

Un détenu dans la maison centrale d'Antanimora.
© ICRC / G. Binet

 

© ICRC / Malagasy Red Cross Society / mg-e-00007

 

© ICRC / B. Heger / mg-e-00027