• Envoyer
  • Imprimer

Le CICR au Niger

19-12-2013 Introduction

Au Niger, le CICR vient en aide aux personnes qui ont fui les conséquences de conflits au Mali, au Nigéria et en Libye, et aux populations résidentes qui pâtissent de celles-ci. Le CICR porte également assistance aux victimes des aléas du climat dans des zones antérieurement touchées par des violences armées et des tensions intercommunautaires.

Assistance aux déplacés, aux réfugiés et aux migrants en détresse

La région de Diffa, limitrophe du Nigéria, accueille des milliers de déplacés, ainsi que des réfugiés. Avec le soutien de la Croix-Rouge nigérienne, le CICR leur fournit des vivres et des produits de première nécessité. Il s’emploie également à améliorer l'accès à l'eau potable et à rétablir les liens entre membres de familles dispersées.

Des centaines de migrants se retrouvent parfois livrés à eux-mêmes dans le désert nigérien. À Dirkou, dans l'extrême nord-est du pays, les volontaires de la Croix-Rouge nigérienne leur permettent de contacter leur famille en leur offrant de téléphoner gratuitement. À Agadez, le CICR et la Société nationale mettent à leur disposition un abri temporaire, où ils peuvent recevoir des soins, prendre un repas et joindre leurs proches par téléphone.

Soutien aux populations résidentes

Agriculteurs et éleveurs des régions d'Agadez et de Tillabery sont durement touchés par les effets conjugués de la sécheresse et de situations de violence passées. Le CICR leur vient en aide en leur distribuant des semences et en renforçant les capacités des banques céréalières. Il apporte en outre son appui à des campagnes de vaccination et de déparasitage du bétail, qui ont permis de traiter cette année quelque 4,5 millions d'animaux.

Activités en faveur des détenus

Le CICR visite les détenus pour s’assurer qu’ils sont traités avec dignité et humanité. Dans certains lieux de détention, il remet en état les systèmes d'approvisionnement en eau et d'assainissement et fournit des articles d'hygiène.

Soins de santé et réadaptation physique

Dans des régions où l'accès aux soins est difficile, le CICR soutient certaines structures de santé en les approvisionnant en médicaments et matériel médical.

Un partenariat avec l'Hôpital national de Niamey a permis la mise en place d’un centre d'appareillage, où les victimes de mines et blessés de guerre, du Niger et de la région, bénéficient de soins orthopédiques et d’une réadaptation physique.

Promotion du droit international humanitaire

Afin de promouvoir le droit international humanitaire (DIH) et les principes humanitaires, le CICR a des échanges réguliers avec les autorités politiques et militaires, les acteurs de la société civile, les milieux universitaires et les médias. Il appuie également l'incorporation du DIH dans la formation et l'entraînement des forces de défense, ainsi que dans les cursus universitaires.

Coopération avec la Croix-Rouge nigérienne

Partenaire stratégique du CICR au Niger, la Croix-Rouge nigérienne est présente dans toutes les régions du pays. Le CICR s’emploie à renforcer ses moyens humains et techniques pour lui permettre de répondre aux défis humanitaires relevant de son mandat.

 

Le CICR est présent depuis les années 90 au Niger, où il dispose d'une délégation à Niamey, d'une sous-délégation à Agadez et, depuis avril 2013, d'une antenne à Diffa, dans l'extrême sud-est du pays.


Photos

Dans la région de Tillabéri, dans l'ouest du Niger. 

Dans la région de Tillabéri, dans l'ouest du Niger.
© CICR / S. Barmou