• Envoyer
  • Imprimer

Le CICR au Rwanda

04-04-2014 Introduction

Le CICR maintient une présence permanente au Rwanda depuis 1990. Il travaille en collaboration avec les autorités nationales pour améliorer les conditions de détention des personnes privées de liberté, s’emploie à faire mieux connaître le droit international humanitaire et à encourager son intégration dans la législation nationale, coopère avec la Croix-Rouge rwandaise pour rétablir les liens familiaux et réunir des enfants avec leur famille, et aide la Société nationale à renforcer et améliorer sa capacité à faire face aux situations d’urgence.

Visites aux détenus

Le CICR travaille en collaboration avec les autorités détentrices pour améliorer les conditions de détention et le traitement réservé aux détenus, conformément aux normes reconnues sur le plan international. Il visite plus de 57 000 personnes détenues dans des prisons centrales, des postes de police et des camps militaires répartis dans tout le pays et fait part de ses constatations et recommandations aux autorités compétentes de manière confidentielle, par écrit ou oralement. Parmi les personnes qu’il visite régulièrement se trouvent les détenus transférés au Rwanda par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone et le Tribunal pénal international pour le Rwanda, ainsi que d’anciens porteurs d’armes se trouvant dans les camps de la Commission nationale de démobilisation et de réintégration.

Le CICR continue également de soutenir les efforts des autorités rwandaises pour améliorer les conditions de vie des détenus en fournissant un soutien technique et du matériel au Service correctionnel du Rwanda. Dans le cadre d’un accord de partage des coûts, plusieurs initiatives ont été prises pour améliorer l’état nutritionnel, la santé et l’hygiène des détenus.

Rétablissement des liens familiaux

En collaboration avec la Société nationale de la Croix-Rouge, le CICR poursuit ses activités en faveur des enfants séparés de leur famille par des conflits et/ou des catastrophes naturelles. Il s’agit de retrouver leurs proches, de réunir les enfants avec leur famille le cas échéant, et de les aider à se réintégrer dans la vie familiale et communautaire. Le CICR aide également les membres des familles dispersées à rétablir le contact entre eux – notamment les anciens porteurs d’armes, les immigrants clandestins et les mineurs détenus.

Promotion du droit international humanitaire

Le CICR contribue à sensibiliser le public au droit international humanitaire et à mieux le faire connaître, en particulier dans les milieux politiques, militaires, policiers et universitaires rwandais, et il travaille en collaboration avec les autorités rwandaises pour incorporer ce droit dans la législation nationale.

Coopération avec la Croix-Rouge rwandaise

Le CICR soutient la Croix-Rouge rwandaise, en formant notamment aux premiers secours les instructeurs et les équipes d’intervention en cas de catastrophes – contribuant ainsi aux efforts déployés par la Société nationale en vue d’offrir des services gratuits de premiers secours dans tout le pays.