• Envoyer
  • Imprimer

La délégation régionale du CICR à Pretoria

29-10-2010 Introduction

La délégation régionale du CICR à Pretoria suit la situation humanitaire en Afrique du Sud, au Lesotho, au Botswana et au Swaziland. Elle s'emploie à promouvoir le droit international humanitaire (DIH), à rétablir les liens entre membres de familles dispersées par un conflit armé et à renforcer la capacité des Sociétés nationales de la région à faire face aux situations d'urgence.

Établie en 1978, la délégation régionale du CICR à Pretoria existe sous sa forme actuelle depuis 1995. Elle suit étroitement l’évolution de la situation interne de l'Afrique du Sud, du Lesotho, de Madagascar, du Mozambique et du Swaziland.

L'Afrique du Sud conserve une influence politique et économique non négligeable dans la région, exerçant notamment une activité diplomatique importante et fournissant des contingents pour les opérations de maintien de la paix à l'étranger. Elle est aujourd’hui encore le théâtre d'actes de violence sporadiques.

Au Swaziland et au Lesotho, la situation politique reste fragile.

Le CICR veille à ce que les gouvernements de la région mettent en œuvre les instruments de DIH auxquels leurs pays sont parties et à ce que leurs forces armées respectives incorporent cette branche du droit dans la doctrine, la formation et les opérations militaires.

L'institution fait en outre appel aux médias, aux organisations non gouvernementales et aux autres acteurs de la société civile pour l’aider à faire mieux connaître les questions humanitaires au grand public, aux décideurs et à tous ceux qui sont impliqués dans les conflits armés et la violence, pour que la dignité humaine soit toujours davantage respectée. En outre, les jeunes ont la possibilité de se familiariser avec le DIH, grâce au soutien que le CICR apporte à 14 universités de la région.

Au Lesotho, le CICR fait en sorte que les personnes détenues pour des raisons de sécurité soient traitées avec humanité et dans le respect de leur dignité. Il veille également à ce que leurs conditions de détention soient conformes aux normes internationalement reconnues et qu'elles bénéficient des garanties judiciaires auxquelles elles ont droit. Si nécessaire, les délégués du CICR entreprennent des démarches confidentielles auprès des autorités à propos des conditions de détention des personnes privées de liberté et du traitement qui leur est réservé.

Le CICR apporte un soutien technique, matériel et financier aux Sociétés nationales, pour les aider à promouvoir les principes et l'action humanitaires dans leurs pays respectifs, particulièrement ceux qui sont en proie à des violences. Il s'assure ainsi qu'elles sont en mesure de fournir des secours et des soins de santé dans les conflits armés et les autres situations de violence, de développer leurs activités de recherches et de se préparer aux situations d'urgence.