• Envoyer
  • Imprimer

La délégation régionale du CICR à Harare

11-04-2013 Introduction

La délégation régionale de Harare couvre le Malawi, le Mozambique, la Namibie, la Zambie et le Zimbabwe. Elle existe dans sa forme actuelle depuis 1981, mais le CICR est présent en Afrique australe depuis 1959 pour apporter protection et assistance aux personnes touchées par un conflit armé ou d’autres situations de violence. Les principales activités de la délégation sont les visites aux détenus, le soutien aux services médicaux, le renforcement de l’action humanitaire contre les mines, le rétablissement des liens familiaux, la coopération avec les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et la promotion du droit international humanitaire et des activités du CICR.

La délégation régionale du CICR à Harare opère dans cinq pays : le Malawi, le Mozambique, la Namibie, la Zambie et le Zimbabwe. Au Zimbabwe, elle travaille avec les autorités pénitentiaires pour améliorer les conditions de détention et le traitement réservé aux détenus. La délégation sensibilise les autorités, les forces armées et la société civile au droit international humanitaire et aide les Sociétés nationales de la Croix-Rouge à renforcer leur capacité à répondre aux situations d’urgence.

Visites aux détenus

Le CICR visite régulièrement les prisons du Zimbabwe pour évaluer les conditions de détention et le traitement réservé aux détenus. Il fait ensuite part de ses observations de manière confidentielle aux autorités détentrices. Le CICR travaille en collaboration avec l’administration pénitentiaire du Zimbabwe afin de renforcer ses capacités de production alimentaire, rénover les infrastructures essentielles, évaluer l’état nutritionnel des détenus et améliorer leur accès aux soins de santé.

En Namibie, le CICR visite depuis 1999 les personnes détenues en relation avec les événements qui se sont déroulés dans la région namibienne de Caprivi. En collaboration avec la Croix-Rouge de Namibie, il facilite depuis 2002 les visites des familles aux détenus.

Soutien aux services médicaux

À Harare, le CICR soutient 12 structures médicales : il appuie les services de soins de santé primaires – dont bénéficient plus d’un million de personnes –, en fournissant du matériel médical et des médicaments, en formant le personnel de santé, en rénovant l’infrastructure et en améliorant l’accès à l’eau potable dans les centres de santé.

Renforcement de l’action humanitaire contre les mines

Afin d’atténuer les conséquences humanitaires des mines antipersonnel pour les communautés rurales vivant le long de la frontière entre le Zimbabwe et le Mozambique, le CICR soutient les efforts déployés par le Centre zimbabwéen de lutte contre les mines pour rechercher, enlever et détruire les mines antipersonnel en lui fournissant une aide technique, des formations spécialisées pour son personnel et une assistance matérielle.

Rétablissement des liens familiaux

En collaboration avec les Sociétés nationales de la Croix-Rouge du Malawi, du Mozambique, de la Namibie, de la Zambie et du Zimbabwe, le CICR contribue à rétablir le contact entre les membres des familles dispersées par les conflits armés, les migrations, les inondations, les déplacements ou d’autres circonstances défavorables.

Coopération avec les Sociétés nationales de la Croix-Rouge

Le CICR aide les Sociétés nationales de la Croix-Rouge de la région à améliorer leur capacité à faire face aux situations d’urgence.

Promotion du droit international humanitaire et des activités du CICR

Le CICR entretient des relations avec les autorités nationales, les forces armées et de sécurité, la société civile, les médias et les universités afin de mieux faire connaître son rôle et ses activités, ainsi que le droit humanitaire.

En partenariat avec les Sociétés nationales de la Croix-Rouge, l’institution sensibilise le public aux principes humanitaires et à son action.