• Envoyer
  • Imprimer

Délégation régionale à Washington

29-10-2010 Introduction

La délégation régionale de Washington couvre les États-Unis et le Canada. Elle s’emploie principalement à promouvoir le DIH, à faciliter les opérations menées par le CICR dans le monde grâce à ses contacts et à visiter les personnes internées à Guantanamo. Elle travaille aussi à mieux faire connaître le mandat du CICR, à mobiliser un soutien en faveur de ses activités et à faciliter la mise en œuvre du DIH. Elle travaille en étroite coopération avec la Croix-Rouge américaine et la Société canadienne de la Croix-Rouge.

La délégation régionale de Washington entretient des contacts réguliers avec le pouvoir politique et les autorités judiciaires, faisant le lien entre le gouvernement, les ONG, les médias, les groupes de réflexion et les universités. Le travail en réseau et les activités de sensibilisation aident le CICR à engager le dialogue avec des interlocuteurs importants.

Les délégués visitent les personnes internées à Guantanamo Bay pour évaluer leurs conditions de détention et le traitement qui leur est réservé, et pour les aider à maintenir le contact avec leur famille. À la suite de leurs visites, les délégués transmettent un rapport confidentiel aux autorités pour leur faire part de leurs observations et leur soumettre leurs recommandations.

La délégation étend son dialogue avec les autorités américaines aux questions relatives à la protection des civils dans les conflits armés, notamment grâce à ses contacts avec le bureau du sous-secrétaire à la défense pour la politique. Elle a également favorisé l’intégration de certains éléments du DIH dans la doctrine militaire.

Les discussions engagées avec de hauts responsables militaires américains sont importantes pour la promotion du respect des civils dans les zones de conflit du monde entier, et constituent une bonne préparation aux rencontres entre le CICR et les unités militaires américaines déployées en Afghanistan et ailleurs. Les conférences organisées par le CICR à l’intention des troupes qui vont être déployées contribuent à sensibiliser davantage les forces armées américaines au mandat et aux activités du CICR.

La délégation est devenue une référence solide en matière de DIH et sur les questions humanitaires, et elle est régulièrement invitée à participer à des discussions avec des représentants gouvernementaux, des experts et des représentants de l’Organisation des États américains (OEA). Dans un effort visant à imposer la réalité des défis humanitaires dans les débats, la délégation a organisé des visites sur le terrain à l’intention de représentants des autorités politiques et militaires américaines, par exemple en Géorgie en 2010, afin de leur montrer les activités réalisées par le CICR.

Pour soutenir son travail en réseau, la délégation échange des informations sur les opérations du CICR, ainsi que des documents de référence sur le DIH, avec les autorités et la société civile.

La coopération avec la Croix-Rouge américaine et la Société canadienne de la Croix-Rouge est un autre aspect important du travail du CICR en Amérique du Nord. Le CICR a ainsi apporté un soutien à la Croix-Rouge américaine au cours des premiers jours de son intervention à la suite du séisme en Haïti, principalement dans le domaine du rétablissement des liens familiaux. Travailler en partenariat avec les sections locales de la Croix-Rouge américaine et les universités a permis au CICR d'être mieux entendu au sein des cercles intéressés par le DIH dans tout le pays. Tant aux États-Unis qu’au Canada, les Sociétés nationales sont parvenues avec succès à mettre en œuvre le programme « Explorons le droit humanitaire » conçu par le CICR pour enseigner le DIH dans les écoles.