• Envoyer
  • Imprimer

La délégation régionale du CICR à Caracas

15-06-2011 Introduction

La délégation régionale de Caracas couvre les pays suivants : Antigua-et-Barbuda, Bahamas, Barbade, Belize, Dominique, Grenade, Guyana, Jamaïque, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Suriname, Trinité-et-Tobago et Venezuela. Son action porte principalement sur la promotion du DIH auprès de la police et des forces armées, l'assistance aux détenus et la coopération avec les Sociétés nationales.

La délégation régionale de Caracas a été créée en 1971. Elle s’emploie principalement à promouvoir l’intégration du droit international humanitaire (DIH) dans la législation nationale, les procédures opérationnelles et la formation des forces armées de la région, ainsi que dans les programmes universitaires. Elle encourage aussi l'incorporation des normes relatives aux droits de l'homme dans les manuels et les programmes de formation de la police. Elle contribue par ailleurs à renforcer les capacités des Sociétés nationales de la région dans les domaines de la promotion du DIH, du rétablissement des liens familiaux, de l’intervention en cas de catastrophe et de l’assistance aux victimes de la violence. Enfin, la délégation effectue des visites auprès des détenus de sécurité et surveille la situation humanitaire le long de la frontière entre le Venezuela et la Colombie.

La délégation régionale du CICR est officiellement reconnue par le gouvernement du Venezuela depuis l'entrée en vigueur de l'accord de siège, en 2001. Au fil des ans, le CICR a établi un dialogue avec des officiers supérieurs des forces armées et de la police nationale, des membres du Bureau du président et plusieurs ministères, notamment les ministères des Affaires étrangères et de la Défense. Il s'efforce de faire intégrer le DIH dans les programmes de formation, les manuels des forces armées et les opérations militaires et de sécurité.

Depuis qu’il a signé un accord de coopération avec le secrétariat de la communauté caribéenne (CARICOM) en mars 2007, le CICR aide les États membres de l’organisation à promouvoir et à mettre en œuvre les normes et principes humanitaires. Il soutient notamment ces États pour qu'ils ratifient et mettent en œuvre les principaux traités de DIH, et il coopère également avec les sous-commissions de la CARICOM sur les affaires juridiques, la sécurité nationale et les affaires étrangères.

Au Venezuela et dans les États de la CARICOM, le CICR organise régulièrement des ateliers sur le DIH à l’intention des responsables gouvernementaux et des officiers supérieurs des forces armées et de police. Il s'efforce de faire connaître le plus largement possible au sein de la région ce en quoi consiste sa mission et les activités qu'il mène, en organisant des campagnes dans les médias et des rencontres avec des groupes spécifiques.

Le CICR coopère avec la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge pour renforcer les capacités des Sociétés nationales de la région. Par exemple, il les aide à réexaminer leurs statuts et soutient leurs activités de recherche de personnes ; il conduit également des programmes de promotion d'un « accès plus sûr » pour le personnel travaillant dans des zones qui ont été, ou pourraient être touchées par des situations de violence interne.

Le CICR visite un petit nombre de détenus au Venezuela et assure le suivi de leur situation.

En Jamaïque, le CICR a collaboré avec la Croix-Rouge de la Jamaïque afin d'apporter une aide d'urgence aux habitants de Kingston touchés par les violences de mai 2010. Depuis lors, le CICR fournit un soutien technique et financier afin d'aider à la mise en place d'un programme micro-économique visant spécifiquement à aider les ménages vulnérables qui ont été les plus durement touchés par les troubles.


Photos

Atelier sur le droit international humanitaire à l'intention d'officiers des forces armées vénézuéliennes. 

Atelier sur le droit international humanitaire à l'intention d'officiers des forces armées vénézuéliennes.
© Guardia Nacional Bolivariana de Venezuela