• Envoyer


Le CICR au Bangladesh

Village de Bishnurampur, Mymensingh, Bangladesh. Moslem Uddin Sarker retrouve sa mère avec après 23 ans d'emprisonnement.

Au Bangladesh, le CICR apporte protection et assistance aux personnes touchées par la violence armée organisée, et s’emploie à faire plus largement connaître et respecter les règles du droit international humanitaire (DIH), grâce à des séances de diffusion qu’il organise à l’intention des autorités, des milieux universitaires, des forces de l’ordre et des forces armées. Il s’attache en outre à renforcer les capacités du Croissant-Rouge du Bangladesh, son partenaire local. 

À travers un réseau mondial de recherches, le CICR et le Croissant-Rouge du Bangladesh travaillent à retrouver des personnes portées disparues pour les réunir avec leurs familles, facilitant par ailleurs le rapatriement de migrants bangladais vulnérables à partir de l’étranger. Enfin, le CICR s’efforce d’améliorer les services de réadaptation physique, veillant notamment à ce que les personnes handicapées vulnérables puissent y accéder plus facilement. >>En savoir plus

 

Au service des personnes ayant besoin d’aide

Une exposition de photographies retraçant 150 ans d'action humanitaire a été organisée en juin à Dacca (Bangladesh). Inaugurée par le ministre bangladais des Affaires étrangères et membre du parlement M. Abul Hassan Mahmood Ali, elle rassemblait 71 photographies, dont certaines illustraient les actions que le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a menées au Bangladesh, notamment entre 1971 et 1975. Durant cette période, le CICR a, parmi ses multiples activités, distribué près de 2,8 millions de messages Croix-Rouge ayant permis de réunir les membres de plusieurs centaines de familles dispersées en raison du conflit. >> voir la garlerie de photos

Faits et chiffres

En 2013, le CICR a :

  • dispensé des formations et une assistance technique au centre de réadaptation physique (Centre for the Rehabilitation of the Paralysed - CRP) à Savar et Chittagong, et aidé le centre à fournir 480 orthèses et 150 prothèses pour 630 patients handicapés ;
  • conduit six séances de formation pour les premiers intervenants (dont une organisation caritative islamique) et une table ronde, en coopération avec les autorités nationales, sur la gestion des dépouilles mortelles lors de catastrophes.

Avec le Croissant-Rouge du Bangladesh :

  • facilité la transmission de 115 messages entre Bangladais détenus à l’étranger et leurs familles de retour au pays.
  • Avec la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, fourni des vivres et des articles ménagers à 456 familles touchées par la violence à motivation politique dans quatre districts du pays ;
  • distribué des vêtements et des assortiments d’articles d’hygiène à plus de 500 ressortissants étrangers au Bangladesh ;
  • organisé un cours de formation en premiers secours et un cours de « formation de formateurs » pour 24 membres des services de police, de l’Ansar (forces auxiliaires), ou du Village Defence Party (VDP) du Bangladesh ;
  • organisé quatre cours de formation aux premiers secours pour 98 étudiants activistes politiques appartenant à neuf partis politiques à Chittagong et Cox's Bazaar.

>> Plus


Rapport d'activité 2013

Sites utiles