• Envoyer
  • Imprimer

La délégation régionale du CICR à New Delhi

02-10-2012 Introduction

Le CICR est intervenu en Inde au moment de la partition (1947-1948) et durant les conflits qui ont ensuite opposé l'Inde au Pakistan (1965 et 1971). En 1982, nous avons ouvert à New Delhi une délégation régionale, qui couvre aujourd'hui l'Inde, le Bhoutan et les Maldives. Ses activités consistent essentiellement à visiter les personnes détenues au Jammu-et-Cachemire, à aider les civils touchés par la violence dans diverses régions de l'Inde et à promouvoir le droit international humanitaire (DIH). L’institution soutient également les activités de la Croix-Rouge de l’Inde et du Croissant-Rouge des Maldives.

Amélioration des conditions des détenus

En Inde, les délégués du CICR visitent les personnes qui ont été arrêtées pour des motifs liés à la situation au Jammu-et-Cachemire et qui sont détenues dans cet État ou dans d'autres régions de l'Inde, afin de suivre leurs conditions de détention et le traitement qui leur est réservé. Si nécessaire, l'institution distribue des articles essentiels  aux détenus et à leurs proches. En Inde et au Bhoutan, elle aide les détenus à rétablir et à maintenir le contact avec leurs familles.

Réadaptation physique

Le CICR soutient les activités de réadaptation physique de la Société nationale et du ministère de la santé, menées dans un centre de réadaptation du district à Dimapur, Nagaland. Nous avons un programme de réadaptation physique au Jammu-et-Cachemire, et soutenons un centre dans la ville de Raipur, Chhattisgahr.

Soutien à la Croix-Rouge de l'Inde

Le CICR soutient les activités de la Croix-Rouge de l'Inde, notamment ses programmes de gestion des situations d'urgence, de premiers secours, d’appui aux moyens de subsistance et de santé communautaire, les aidant à y faire face ce manière appropriée dans les États en proie à des situations d’urgence. Nous assurons la promotion des Principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et le respect des emblèmes, et plaidons en faveur d'une action humanitaire neutre et indépendante. Le CICR soutient également le Service d'échange de nouvelles familiales de la Croix-Rouge de l'Inde, qui recherche et réunit les membres de familles dispersées à la suite de migrations, de déplacements et de catastrophes. Nous offrons notre soutien et nos conseils techniques aux autorités nationales de gestion des catastrophes en ce qui concerne la gestion des dépouilles mortelles lors de catastrophes naturelles ou d'origine humaine.

Soutien au Croissant-Rouge des Maldives

Depuis 2004, le CICR  coopère et entretient un dialogue constructif avec la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et le Croissant-Rouge des Maldives. Le Croissant-Rouge des Maldives a été reconnu comme membre à part entière du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge à la XXXIe Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge de 2011, et le CICR collabore étroitement dans des domaines tels que la préparation aux catastrophes, les premiers secours et le soutien aux structures de santé.

Promotion du DIH

Afin de promouvoir le DIH, le CICR organise des ateliers, des séminaires, des conférences et des cours de formation à l'intention de partenaires tels que les représentants gouvernementaux, les membres des forces armées et de sécurité, le personnel judiciaire, les journalistes, les universitaires, le personnel médical et les organisations non gouvernementales, ainsi que d’autres membres de la société civile. Nous travaillons en collaboration avec les autorités gouvernementales compétentes au plus haut niveau en vue de promouvoir l'adoption des traités de DIH et leur incorporation dans la législation nationale, d'instaurer des mécanismes nationaux de mise en œuvre du DIH et de garantir l'application de ces normes.


Photos

Srinagar, India. The ICRC hands over medicines to the Jammu and Kashmir State Branch of the Indian Red Cross Society for distribution to the city's hospitals. 

© ICRC / H. Naqash / v-p-in-e-00056