• Envoyer


FamilyLinks.ICRC.ORG

Vers le site de la campagne

Banniere RSS

Le CICR à Sri Lanka

 	Northern Sri Lanka. Displaced people take part in a resettlement programme.

La délégation du CICR à Sri Lanka collabore avec les autorités et différentes organisations pour venir en aide aux Sri-lankais touchés par le dernier conflit. Elle apporte notamment son assistance aux familles de personnes portées disparues, aux personnes détenues en lien avec le dernier conflit et aux foyers se trouvant dans une situation économique précaire. Le CICR collabore également avec les ministères, les forces armées, la police et les universités afin de promouvoir le droit international humanitaire et le droit international relatif aux droits de l'homme.

 

Aider les personnes vulnérables à reconstruire leur vie

Dans le nord et l’est de Sri Lanka, les ménages tenus par des femmes et des personnes handicapées en raison du conflit font partie des groupes vulnérables qui ont besoin d’aide pour améliorer leurs moyens de subsistance. Grâce au CICR, ils peuvent entreprendre des activités génératrices de revenus et acquérir les compétences dont ils ont besoin. 

Faits et chiffres

Entre janvier et juin 2014, le CICR a :

  • effectué 32 visites dans 21 lieux de détention relevant du ministère chargé de la Réinsertion et de la Réforme du système carcéral et du ministère de la Sécurité publique ;
  • distribué une assistance ponctuelle, notamment du matériel de nettoyage et des articles d’hygiène et de loisirs, à plus de 10 000 détenus ;
  • alloué des indemnités de déplacement aux familles de 423 détenus afin de leur permettre de visiter leurs proches en détention, tandis que 83 familles ont échangé des nouvelles au moyen de messages Croix-Rouge ou par téléphone ;
  • réparé des chauffe-eau solaires et des ventilateurs dans les maisons d’arrêt de Batticaloa et de Negombo, ce qui a profité à plus de 500 détenus ;
  • rénové en outre deux quartiers de la maison d’arrêt d’Anuradhapura, ce qui a profité à plus de 900 détenus ;
  • continué à construire deux puits à ciel ouvert et à en rénover huit dans la ville de Kiran, district de Batticaloa, afin de fournir de l’eau potable à plus de 1 000 personnes ;
  • continué à améliorer l’assainissement et l’accès à l’eau potable pour plus de 7,000 écoliers dans les districts de Kilinochchi et Mullaitivu en construisant 32 latrines et huit réservoirs d’eau surélevés ;
  • accordé une aide financière à 120 ménages tenus par des femmes, à des personnes handicapées et  à 150 anciens combattants des Tigres de libération de l'Eelam tamoul réhabilités, parallèlement à un programme d’autonomisation des communautés mené par le gouvernement, afin de les aider à gagner leur vie.