• Envoyer


FamilyLinks.ICRC.ORG

Vers le site de la campagne

Banniere RSS

Le CICR en Arménie

En Arménie, le CICR s’attache avant tout à venir en aide aux familles de personnes disparues, aux victimes de mines et aux communautés installées le long de la frontière avec l’Azerbaïdjan. L’institution visite en outre des personnes détenues dans le cadre du conflit ou pour des raisons de sécurité, ou encore vulnérables à quelque autre titre. En savoir plus

Faits et chiffres

En 2012, le CICR a :

  • réparé et modernisé les systèmes d’irrigation dans les communautés reculées de Dovegh et Chinary, permettant aux habitants d’accroître progressivement leur production agricole sur les terrains sûrs ;
  • réparé et modernisé les réseaux d’approvisionnement en eau potable dans les communautés de Berkaber, Aygepar et Nerkin Karmir Aghbyur ;
  • fourni des semences de blé et de pomme de terre, ainsi que des plants d’arbres fruitiers, à plus de 1 000 familles des communautés de Chinary, Berkaber, Aygepar et Nerkir Karmir Aghbyur;
  • recueilli, avec l’aide de la Société de la Croix-Rouge arménienne, des informations sur 59 victimes de mines ou de restes explosifs de guerre vivant dans les provinces de Tavush, Gegharkunik, Syunik, Vayots Dzor et Ararat, et à Erevan ;
  • organisé, avec l’aide de partenaires locaux qu’il a formés, 41 manifestations dans le cadre desquelles 247 parents de disparus ont  reçu des informations et bénéficié d’un soutien, tandis que 82 personnes ayant besoin d’une aide supplémentaire ont reçu un soutien individuel de la part des partenaires du CICR ;
  • organisé, à l’occasion de la Journée internationale des disparus du 30 août, une série d’ateliers et de tables rondes à l’intention de 52 jeunes membres de familles de disparus de tout le pays 
  • amélioré les conditions de logement de 33 familles des provinces de Tavush, Armavir, Shirak, Gegharkunik, Syunik et Lori ;
  • fourni un soutien financier et dispensé une formation professionnelle à 27 familles participant à des projets micro-économiques, et pris à sa charge le paiement des intérêts de prêts contractés par cinq familles auprès d’ONG locales de microcrédit avec lesquelles il a conclu des accords en vue d’aider les petites entreprises ;
  • visité deux prisonniers de guerre et un civil interné dans le cadre du conflit du Haut-Karabakh, ainsi que 15 autres personnes privées de liberté dans cinq établissements du pays ;
  • facilité, à la demande des parties et en sa qualité d’intermédiaire neutre, le rapatriement en Azerbaïdjan d’un civil interné en Arménie ;
  • participé pour la première fois à la partie pratique de l’exercice militaire organisé en Arménie en septembre par l’Organisation du Traité de sécurité collective, lors duquel il a réalisé une simulation de son action humanitaire dans les zones de conflit ;
  • organisé une conférence internationale à l’intention d’étudiants du cycle supérieur et de professeurs assistants provenant de pays de la CEI, de Pologne et d’Iran consacrée aux moyens et méthodes de guerre et aux défis contemporains dans le domaine du droit international humanitaire.

Magazine Croix-Rouge Croissant-Rouge

  • Magazine Croix-Rouge Croissant-Rouge
    À travers le Caucase, d’Arménie en Tchétchénie

    Huit ans après son premier reportage dans le Caucase, le photographe Boris Heger est retourné dans la région. Il nous livre ici ses impressions personnelles et ses instantanés pris au hasard des rencontres aux derniers jours du grand hiver caucasien – Article publié dans le Magazine Croix-Rouge Croissant-Rouge, No 2, 2005