• Envoyer
  • Imprimer

La délégation du CICR à Bruxelles

27-02-2014 Introduction

La délégation du CICR à Bruxelles couvre les institutions de l’Union européenne, l’OTAN, les forces armées de certains pays européens et la Belgique. De plus, elle soutient le siège du CICR dans son dialogue avec le Conseil de l’Union européenne et l’OSCE. La délégation a pour objectif de faire en sorte que les décideurs de ces instances considèrent le CICR comme la principale institution de référence en matière d’action humanitaire neutre et indépendante. En savoir plus.

Présentation

La délégation du CICR à Bruxelles couvre les institutions de l’Union européenne, l’OTAN, les forces armées de certains pays européens et la Belgique. De plus, elle soutient le siège du CICR dans son dialogue avec le Conseil de l’Union européenne et l’OSCE. La délégation a pour objectif de faire en sorte que les décideurs de ces instances considèrent le CICR comme la principale institution de référence en matière d’action humanitaire neutre et indépendante.

La capitale belge héberge les principales institutions de l’Union européenne (UE) – le Conseil de l’UE, le Service européen pour l’action extérieure (SEAE), la Commission européenne, le Parlement européen – et le siège de l'Organisation du Traité Atlantique Nord (OTAN).

L'Union européenne

Le CICR entretient un dialogue avec les institutions européennes à tous les niveaux, notamment avec la présidence, le SEAE, la Commission et les responsables des affaires humanitaires. Le président et d'autres cadres supérieurs du CICR se rendent régulièrement à Bruxelles afin d'aider la délégation à garantir que l'UE comprenne et soutienne les activités du CICR et tienne compte de nos préoccupations dans des contextes opérationnels majeurs tels que l'Afghanistan, le Mali ou la Syrie.

Notre dialogue avec ces instances vise également à promouvoir le droit international humanitaire (DIH) et les principes humanitaires.  

OTAN

Le CICR s’entretient de divers sujets avec l'OTAN, notamment de la formation, des opérations et de points de droit – notamment du rôle et de la pertinence du DIH dans les opérations de l'OTAN. De plus, nous mettons à sa disposition notre savoir-faire, pour des séances de formation et d'information sur l'application du DIH dans des situations de conflit telles que l'Afghanistan.

Société civile et milieux universitaires

En plus de diffuser des informations dans son vaste réseau, la délégation assure la promotion des principes et de l'action humanitaires, ainsi que du DIH, lors de manifestations organisées à Bruxelles par des groupes de réflexion, des ONG et d'autres organisations humanitaires. Des manifestations co-organisées avec le Collège d'Europe, notamment, offrent aux étudiants, aux universitaires et aux fonctionnaires une possibilité d'approfondir leurs connaissances sur le DIH, l'action humanitaire et les activités du CICR, et de débattre des défis humanitaires actuels.

Le Mouvement

Le CICR entretient des relations suivies avec le Bureau Croix-Rouge/UE à Bruxelles, afin de garantir la cohérence des activités de diplomatie humanitaire au niveau du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Le gouvernement belge

Le dialogue avec le gouvernement belge, qui est membre du groupe des donateurs du CICR, porte principalement sur le développement et la mise en œuvre du DIH, la promotion des principes humanitaires et les activités du CICR dans les principaux contextes.