• Envoyer
  • Imprimer

La délégation régionale du CICR à Moscou

04-07-2014 Introduction

La délégation régionale du CICR à Moscou couvre la Fédération de Russie, la République du Bélarus et la République de Moldova. Elle maintient un dialogue avec la Russie sur des questions humanitaires et de DIH, s'emploie à atténuer les conséquences des conflits passés dans le Caucase du Nord et apporte un soutien aux Sociétés nationales russe, bélarussienne et moldove.

Dialogue avec la Russie sur des questions humanitaires et juridiques

La Russie a un rôle essentiel à jouer dans les questions humanitaires et dans la mise en œuvre et l’évolution du droit international humanitaire (DIH), tant au niveau régional qu’international. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) entretient un dialogue avec les autorités russes, notamment avec les ministères des Affaires étrangères, de la Justice et des Situations d’urgence, ainsi qu’avec des organisations régionales telles que l’Assemblée interparlementaire de la Communauté des États indépendants (CEI), le secrétariat du conseil des ministres de la Défense de la CEI, et l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC). Le CICR associe de plus en plus les milieux universitaires russes aux discussions touchant au DIH et à la promotion de cette branche du droit international.

Atténuer les souffrances dans le Caucase du Nord

Le CICR a commencé à travailler en Russie en 1992, lorsque le conflit dans le district de Prigorodny (Caucase du Nord) a éclaté. Depuis, il a apporté protection et assistance à des centaines de milliers de personnes touchées par la violence armée dans la région. Tout en adaptant nos interventions à l'évolution de la situation, nous continuerons de fournir un soutien et une aide efficaces aux personnes qui en ont besoin. Le CICR réduit actuellement ses activités dans le Caucase du Nord, mais plusieurs programmes seront maintenus.

Le CICR continue de sensibiliser le public aux souffrances qu’endurent les familles des personnes disparues (dont 2 400 sont enregistrées auprès du CICR). Ces familles ignorent toujours ce qu'il est advenu de leurs proches, et nous rappelons aux autorités fédérales et locales qu’elles ont l’obligation d’apporter des réponses à leurs interrogations. Nous fournissons également un soutien psychosocial aux familles. Parallèlement, nous aidons les familles vulnérables du Caucase du Nord à garder le contact avec leurs proches détenus dans différentes régions de Russie pour des raisons liées aux situations de violence ou aux anciens conflits. Notre soutien consiste notamment à prendre en charge les frais des visites aux lieux de détention. Par ailleurs, jusqu'à fin 2014, le CICR continuera de réhabiliter les systèmes d’approvisionnement en eau et de contribuer à des projets agricoles collectifs dans des villages reculés de Tchétchénie ayant été touchés par les conflits passés.

Soutenir les Sociétés de la Croix-Rouge

La délégation soutient les Sociétés de la Croix-Rouge de la région en les aidant à renforcer leurs capacités de répondre aux situations d’urgence, de promouvoir les valeurs humanitaires et le DIH, de rétablir les liens familiaux et de prêter assistance aux personnes vulnérables. Nous collaborons actuellement avec la Société de la Croix-Rouge russe pour élaborer une loi sur l'emblème de la croix rouge et la Société nationale même. Le CICR travaille en étroite coopération avec la Société de la Croix-Rouge russe dans le Caucase du Nord, par exemple pour collecter des données sur les besoins des victimes de mines en Tchétchénie.

Activités régionales

La délégation mène des activités à l’échelle régionale, qui consistent notamment à soutenir les Commissions nationales de DIH au Bélarus et en République de Moldova. Des experts du CICR en poste à Moscou apportent en outre leur aide à d’autres délégations du CICR basées en ex-Union soviétique.


Photos

À droite, le président du CICR, Peter Maurer, et à gauche, le directeur du département des Affaires juridiques du ministère russe des Affaires étrangères, Kirill Gevorgyan, au cours d'une visite officielle de Peter Maurer à Moscou. 

Moscou (Russie), octobre 2013.
À droite, le président du CICR, Peter Maurer, et à gauche, le directeur du département des Affaires juridiques du ministère russe des Affaires étrangères, Kirill Gevorgyan, au cours d'une visite officielle de Peter Maurer à Moscou.
/ CC BY-NC-ND / CICR / A. Neshin

Le CICR contribue à réhabiliter le système d’approvisionnement en eau. 

Dachou-Borzoï (Tchétchénie).
Le CICR contribue à réhabiliter le système d’approvisionnement en eau.
/ CC BY-NC-ND / CICR / L. Satueva

Première conférence internationale sur le déminage humanitaire, organisée par le CICR conjointement avec le ministère russe des Situations d’urgence, notamment l’académie de défense civile qui en relève. 

Moscou (Russie), novembre 2013.
Première conférence internationale sur le déminage humanitaire, organisée par le CICR conjointement avec le ministère russe des Situations d’urgence, notamment l’académie de défense civile qui en relève.
/ CC BY-NC-ND / CICR / G. Balzamova

Pascal Cuttat, chef de la délégation régionale du CICR en Fédération de Russie, en République du Bélarus et en République de Moldova, à la cérémonie organisée en l'honneur du 150e anniversaire de la Croix-Rouge. 

Bélarus, octobre 2013.
Pascal Cuttat, chef de la délégation régionale du CICR en Fédération de Russie, en République du Bélarus et en République de Moldova, à la cérémonie organisée en l'honneur du 150e anniversaire de la Croix-Rouge.
© ICRC / CC BY-NC-ND / CICR / G. Balzamova