• Envoyer

Histoire du CICR : depuis 1945

Guerre d'Indochine, 1946-1954. Des délégués du CICR et de la Croix-Rouge françaises s'entretiennent avec des prisonniers vietnamiens.

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, le CICR se retrouve dans une position ambivalente. Certes, son action humanitaire durant le conflit – notamment en faveur des prisonniers de guerre - est largement saluée et lui vaudra même une reconnaissance internationale au travers d'un Prix Nobel de la Paix. Mais, en parallèle, certains, en particulier les pays de l'est européen, lui reprochent son inefficacité par rapport aux millions de victimes de l'Holocauste et ses efforts, dans l'immédiat après-guerre, pour secourir des populations vaincues, notamment en Allemagne. En savoir plus

Thèmes essentiels

  • Genève, 1977. Séance de signatures des Protocoles additionnels aux Conventions de Genève. Le développement du droit international humanitaire contemporain

    Les efforts visant à réglementer la guerre ont existé de tout temps, plus ou moins soutenus selon les époques. Jusqu’au milieu du XIXe siècle, époque à laquelle le CICR, qui venait de voir le jour, a encouragé l’adoption de la première Convention de Genève, ils ne se sont toutefois limités qu’à des initiatives passagères et localisées.


  • Sud du Liban, 1978. Des civils sont évacués des zones de combats. Le CICR dès 1970 : l'explosion des besoins, des actions, des risques

    Pour faire face aux nouveaux défis et aux besoins qui ne cessent d'accroître, le CICR devient une "grande" organisation humanitaire, présente en permanence sur tous les continents. Il doit apprendre à gérer les risques sécuritaires graves et les menaces d'une politisation croissante des activités humanitaires.


Publications Autres publications