Anne-Marie La Rosa

Conseillère juridique des services consultatifs de la division juridique du CICR

Anne-Marie La Rosa est conseillère juridique des services consultatifs de la division juridique du CICR. Elle enseigne aussi le droit international pénal.


  • Groupes armés, sanctions et mise en œuvre du droit international humanitaire

    Dans cet article, les auteurs examinent l'obligation qu'ont les groupes armés d'imposer des sanctions et les moyens qu’ils ont de le faire. Elles analysent les caractéristiques des groupes armés qui ont une influence sur la disposition et la capacité de ceux-ci à se conformer au droit international humanitaire et à punir ceux qui parmi leurs membres commettent des violations de ce droit. Les auteurs se penchent ensuite sur les différents types de sanctions, notamment les sanctions disciplinaires, les sanctions pénales imposées par l'État et les sanctions pénales imposées par le groupe lui-même.

  • Les personnes portées disparues et la justice transitionnelle : le droit de savoir et la lutte contre l’impunité

    Toute instance ou institution qui s’occupe de la question des personnes disparues interagira, d’une manière ou d’une autre, avec la procédure de justice transitionnelle, ne serait-ce que pour examiner la possibilité de mettre en commun les informations pertinentes qui ont été recueillies.

  • Organisations humanitaires et juridictions pénales internationales : la quadrature du cercle ?

    L’opérationnalisation des juridictions pénales internationales a changé la configuration de l’environnement humanitaire global. Les organisations humanitaires sont placées dans une situation paradoxale : d’un côté, elles ne peuvent ignorer l’importance de la répression pénale internationale, mais d’un autre, elles réalisent le risque qu’elles courent sur le terrain en laissant percevoir toute impression de participation dans le processus judiciaire. Enfin, un refus complet de collaborer pourrait les placer dans une situation où elles y seraient contraintes.