Paul Bouvier

Conseiller médical du Comité international de la Croix-Rouge

Paul Bouvier est le conseiller médical du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Médecin spécialisé en pédiatrie et en santé publique, il s’intéresse particulièrement à la vulnérabilité, aux traumatismes et à la résilience des victimes de violences. Depuis 1979, il a visité ou travaillé comme médecin dans différents lieux de détention sur plusieurs continents. Au CICR, il s’occupe actuellement de questions de santé et d’éthique dans l’action humanitaire, ainsi que de la formation de professionnels de l’humanitaire à l’approche de santé publique pour répondre aux situations de crise et aux conflits armés.


  • Violences sexuelles, santé et éthique humanitaire : vers une approche globale, centrée sur la personne

    Le viol et les violences sexuelles sont des phénomènes courants dans les conflits armés et leurs conséquences sont dévastatrices. Nous avons appris à bien mieux les appréhender au cours de ces trente dernières années. Aujourd'hui, les humanitaires et les professionnels de santé comprennent mieux la réalité des violences sexuelles, leur ampleur et leur impact sur la santé psychique, sociale et physique, tant des individus que des communautés.

  • Soin humanitaire et petites choses dans des lieux déshumanisés

    Voici de brèves notes sur de toutes petites choses. De petites choses comme une tasse de café, des images de fleurs, d’animaux ou de paysages, ou quelques gouttes de parfum. De toutes petites choses, si dérisoires qu’on ose rarement les mentionner dans des rapports, des comptes rendus ou des articles de journaux décrivant l’action humanitaire sur le terrain. Et pourtant ces petites choses représentent parfois une part non négligeable, peut-être même très importante, des activités du personnel du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), au cœur des conflits armés et de violences.

  • ‘Yo lo vi’. Goya témoin des désastres de la guerre : un appel au sentiment d’humanité

    Nous invitant à parcourir une sélection des gravures de Goya, l’auteur se penche sur les victimes, les auteurs et les témoins de violences, et explore comment ces images sont liées à l’expérience contemporaine des acteurs humanitaires confrontés aux violences extrêmes de la guerre.