Page archivée: peut contenir des informations obsolètes

Le vendredi 20 décembre déclaré jour de deuil

20-12-1996

De plus, à 12h00, les représentants d'organisations humanitaires se sont joints au CICR pour effectur une marche silencieuse depuis la Place des Nations pour se rendre au siège du CICR où ils ont déposé des gerbes devant le drapeau du CICR en berne.
 
 
   

 
 
 
   

 
 
 
   

 
 
   

Révolté par l'horrible assassinat de ses délégués, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a déclaré le vendredi 20 décembre jour de deuil et a invité les Sociétés nationales, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et les autres organisations humanitaires, gouvernementales ou non, à s'associer à cette journée de la manière qui leur paraîtrait la plus adéquate (activités réduites, drapeau en berne, cérémonie particulières, message public).

À Genève, en témoignage de reconnaissance et d'admiration aux six personnes assassinées en accomplissant leur mission humanitaire, et pour manifester le rejet de l'acte infâme de barbarie qui leur a coûté la vie, une cérémonie religieuse a été organisée à la Cathédrale St-Pierre à 11h00, en présence des amis des victimes, du CICR, de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, de représentants des ambassades accrédités à Genève, et d'autres organisations humanitaires.

 
Hommage prononcé à la Cathédrale Saint-Pierre à Genève par M. Cornelio Sommaruga, Président du CICR 20 décembre 1996   Hommage prononcé à la Cathédrale Saint-Pierre à Genève par Mme Harroff-Tavel, Déléguée générale adjointe pour les opérations du CICR en Europe orientale et Asie centrale 20 décembre 1996   Memorial Ceremony for the ICRC delegates killed in Chechenia, address by Stephen Davey, Under-Secretary General, Communications and Policy Coordination, International Federation of Red Cross and Red Crescent Societies 20 Decembre 1996

     

     

De plus, à 12h00, les représentants d'organisations humanitaires se sont joints au CICR pour effectur une marche silencieuse depuis la Place des Nations pour se rendre au siège du CICR où ils ont déposé des gerbes devant le drapeau du CICR en berne.

     

  Assassinat de six collaborateurs du CICR en Tchétchénie