La Fondation pour le CICR lance ses « Objectifs 2031 » pour accélérer l’innovation humanitaire de rupture

La Fondation pour le CICR lance ses « Objectifs 2031 » pour accélérer l’innovation humanitaire de rupture

Genève – La Fondation pour le Comité international de la Croix-Rouge a annoncé aujourd’hui son ambition de mettre sur pied un fonds de dotation d’ici 2031, afin d’investir dans l’innovation de rupture et d’aider le CICR, et plus largement le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et l’ensemble du secteur humanitaire, à s’adapter à la mutation rapide de leur environnement opérationnel.
Communiqué de presse 14 septembre 2022 Suisse

La Fondation a été créée en 1931 pour aider le CICR à mener à bien sa mission vitale en temps de guerre comme en temps de paix. Plus de 90 ans plus tard, le contexte dans lequel les acteurs humanitaires opèrent a radicalement changé : développement des nouvelles technologies, évolution de la nature des conflits armés, aggravation de la crise climatique... La décision a dès lors été prise d'insuffler un nouvel élan à la Fondation pour accélérer l'innovation de rupture et permettre au CICR et à ses partenaires du Mouvement de renforcer leur impact.

« Durant nos 160 ans d'existence, nous avons constamment dû nous adapter aux nouvelles réalités sur le terrain. Les avancées scientifiques et technologiques ainsi que la multiplication des crises nous amènent aujourd'hui à adopter une approche plus résolue vis-à-vis de l'innovation. Ce n'est pas seulement une occasion qui se présente à nous – c'est notre responsabilité et la véritable raison d'être de la Fondation pour le CICR », déclare Peter Maurer, président du CICR.

La Fondation prend ainsi une nouvelle orientation, centrée sur l'innovation de rupture, et prévoit des ressources et des financements dédiés dans quatre domaines clés : l'évolution du droit international humanitaire, la mobilisation de la science et de la technologie, l'exploration et la promotion de nouveaux modèles de financement, et le renforcement de la durabilité environnementale. Par exemple, comment les acteurs humanitaires peuvent-ils tirer parti des nouvelles technologies telles que l'intelligence artificielle ? Ou encore, les cryptomonnaies peuvent-elles offrir des solutions de bout en bout pour les populations affectées ? La Fondation se veut un laboratoire pour la recherche d'idées et la conception d'approches novatrices, en coopération avec des experts humanitaires ainsi que des leaders d'opinion issus du monde des affaires, de la sphère académique et des milieux artistiques.

Afin d'atteindre ces objectifs, et en accord avec les principes de mobilisation de ressources du Mouvement, la Fondation compte renforcer sa capacité à devenir un sponsor clé de l'innovation de rupture pour le CICR et le Mouvement dans son ensemble. Grâce au soutien généreux de ses partenaires fondateurs, elle a reçu à ce jour plus de 210 millions de CHF de dons et de promesses de dons, notamment de la Confédération suisse, de la Fondation Hans Wilsdorf, de Microsoft et de son président Brad Smith, de la Vontobel-Stiftung ainsi que de divers autres donateurs.

« La Fondation pour le CICR est née du besoin de pouvoir compter sur le soutien de multiples acteurs pour co-créer des solutions en réponse à des défis humanitaires toujours plus complexes », explique Gilles Carbonnier, vice-président du CICR et président de la Fondation. Dans cette optique, la Fondation va se doter d'un conseil consultatif dont les membres contribueront, par leur expertise et leurs ressources, à promouvoir la mission de la Fondation et à orienter sa stratégie d'innovation. Ce conseil sera présidé par Thomas Buberl, directeur général du groupe AXA. La Fondation lancera par ailleurs une initiative artistique pour mobiliser le monde de l'art en le conviant à porter un regard neuf sur les défis humanitaires et l'innovation.

« Je suis impressionné par le soutien de nos partenaires fondateurs, et j'invite tous les acteurs du changement à nous rejoindre pour nous aider à innover et à remplir notre mission humanitaire avec l'ensemble du Mouvement, pour un plus grand impact collectif », conclut Gilles Carbonnier.

Informations complémentaires :
Fatima Sator à Genève (français, anglais)
fsator@icrc.org, +41 79 848 49 08