Liban : l’action du CICR pour faire face aux rigueurs de l’hiver

20 février 2015

Au Liban, les prévisions météorologiques restent défavorables et n'annoncent rien de bon pour les nombreuses personnes déplacées de longue date et les habitants des régions touchées par la violence. Après Yohan, la tempête Windy s'est récemment abattue sur le pays, accompagnée de pluies diluviennes et de vents violents qui ont mis à rude épreuve une population déjà très éprouvée.

Le CICR concentre ses efforts sur les personnes les plus vulnérables et celles qui ne reçoivent aucune aide d'autres organisations, comme les Libanais de retour dans leur pays d'origine après avoir fui la Syrie, qui ne sont pas considérés comme des réfugiés et se retrouvent donc livrés à eux-mêmes. Le CICR est très préoccupé par l'ampleur des besoins. C'est la raison pour laquelle il intervient pour couvrir des besoins auxquels d'autres organisations étaient initialement censées répondre et qu'il travaille conjointement avec son principal partenaire, la Croix-Rouge libanaise, pour recenser les populations vulnérables dont les besoins ne sont pas satisfaits (données au 18 février 2015).